Page:Dessaulles - La guerre américaine, son origine et ses vraies causes, 1865.djvu/517

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 519 —

fantaisie d’introduire le travail esclave. « Une pareille bévue économique, disait-il, ruinerait n’importe quelle nation européenne. Il n’y a qu’un pays sans dette et dont les dépenses publiques sont très modérées qui puisse se permettre cette prodigalité. »

Le fait est que l’esclavage détruit tout ce qu’il touche. Il immobilise l’inteligence et tue le progrès. Comment veut-on que la pensée humaine travaille là où le libre arbitre est frappé de mort ?

En 1859 on ne pouvait trouver à Charleston un seul ouvrier constructeur de navire.

Olmsted écrivait, dans son voyage au Texas :

« Les éléments naturels de richesse dans le sol du Texas ont été plus épuisés en dix ans qu’ils ne l’eussent été en 200 ans sans l’esclavage ; et conséquemment la rémunération offerte par la Providence au travail a été diminuée d’autant. Je n’ai pas remarqué, après deux cents ans d’occupation de sol semblable par une société libre, je n’ai pas remarqué les mêmes