Page:Dessaulles - Papineau et Nelson, blanc et noir... et la lumière fut faite, 1848.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 75 —

dait de moment en moment de St. Denis, où vous aviez été envoyé pour rapporter des nouvelles. Je vous ai vu arriver entre midi et une heure ; je vous vis parler deux ou trois minutes avec le Dr. Boutillier, et de suite après l’ordre fut donné de marcher sur St. Charles.

Veuillez me croire votre etc., etc.
A. A. Delphos.

Province du Canada.

District de Montréal.

Je, Alexis A. Delphos, demeurant au village de St.

Hyacinthe, après avoir prêté serment sur les Saints Évangiles, affirme que le contenu de ma lettre ci-haut est strictement conforme à la vérité.

Ainsi que Dieu me soit en aide.

A. A. Delphos.

Assermenté par devant moi, à St. Hyacinthe, ce vingtième jour d’octobre mil huit cent quarante-huit.

Ovide LeBlanc, J. P.


St. Hyacinthe, 17 octobre, 1848.
Monsieur,

J’ai accompagné le docteur Nelson dans sa marche à travers les bois, après son départ de St. Pie, pour aller aux États-Unis. Nous étions d’abord cinq Canadiens et un sauvage. Quatre d’entre nous reçurent, presqu’au moment du départ, la nouvelle que nous pouvions rester sans danger dans le pays. Trois profitèrent de cet avantage inespéré. J’aurais pu rester aussi, mais je ne pus me résoudre à laisser le docteur Nelson seul dans les bois, dont il n’aurait probablement jamais pu sortir dans une saison rigoureuse. Nous engageâmes le sauvage comme guide. Après avoir marché pendant trois jours, nous fûmes découverts et arrêtés dans les bois de Stukeley. Je me rappelle que pendant une des nuits que nous passâmes dans le bois, avant notre arrestation, le docteur