Page:Deux journalistes - Biographie des 750 représentants à l’Assemblée législative, élus le 13 mai 1849.djvu/91

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
89

LACAVE-LAPLAGNE, élu le septième par 38,230 voix. Mort à Paris le 14 mai 1849, après la clôture du scrutin.

PANAT (de), élu à la Constituante, aux élections supplémentaires, réélu par 31,320 voix. Né le 21 mars 1787 à l’Ile-Jourdain. Il était, en 1810, auditeur de première classe au conseil d’Etat. A la restauration, il s’engagea à Bordeaux dans les volontaires royaux, et devint, trois mois plus tard, secrétaire d’ambassade en Sicile. Nommé secrétaire d’ambassade à Naples, à la seconde restauration, il fut, au bout de deux ans, chargé d’affaires près la même cour. Puis il devint maire dans son pays natal, et enfin député en 1827. Il devint préfet en 1828, et donna sa démission après la révolution de juillet. En 1839, il fut réélu député, et appartint à l’opposition de droite. A la Constituante, il était membre du comité des finances. Il a voté contre le droit au travail, pour le vote à la commune, pour la proposition Rateau et contre la mise en accusation du ministère du 20 décembre. Il était de la nuance des représentants de la réunion dé la rue de Poitiers. Il entend parfaitement les questions de finances, et il vient d’être nommé questeur de la nouvelle Assemblée.


GIRONDE. 13 représentants.

Ce département avait envoyé à la Constituante 15 représentants, 8 ont été, réélus. 7 nouveaux. Non réélus, MM. Billaudel, Ducos, Feuilhade-Chauvin, Lagarde, Larrieu, Servière, Simiot, Clément Thomas et Lubbert. – Electeurs inscrits, 179,161 ; votants, 125,001.

COLLAS, élu le treizième par 66,344 voix. Ancien négociant ; il a été nommé délégué de la ville de