Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/297

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

au règlement que ce saint Prélat avoit publié pour faire commencer à Milan le jeûne & l’observance du Carême dès le Mercredi des Cendres, au lieu que par un abus on ne commençoit qu’après le Dimanche de la Quadragésime.

Ambassadeur, se dit aussi de quelques personnes qu’on envoie pour faire quelque petit message, ou négociation ; mais ce n’est que dans le discours familier & en badinant. C’est un Ambassadeur d’amour. Il a bien choisi son monde, que de te prendre pour son Ambassadeur. Mol.

AMBASSADRICE. s. f. C’est la femme de l’Ambassadeur. Legaci uxor, Oratoris conjux. La Maréchale de Guébriant a été la première femme, & peut-être la seule, qui ait eu cette qualité de son chef. Wicq. Le Roi de Perse envoya une Dame de sa Cour en Ambassade vers le Grand-Seigneur pendant les troubles de l’Empire. Matth. Liv. IV. Vie de Henri IV. De Roch. On appelle aussi une Ambassadrice d’amour, celle qui en est l’entremetteuse. Je suis une Ambassadrice de joie. Mol. ☞ On le dit généralement dans le discours familier de toutes les personnes qu’on emploie pour quelque message. Vous m’avez envoyé une jolie Ambassadrice.

AMBAYBA. Arbre des Indes Occidentales. Voyez Ambaiba.

AMBELA. s. m. Nom que les Turcs & les Persans donnent à un arbre dont il y a deux espèces. L’un est aussi grand que le néflier ; ses feuilles ressemblent à celles du poirier, & son fruit approche de la noisette, & a le même goût que le verjus, quoique beaucoup plus agréable. On le confit avant & dans sa maturité, & on le mange avec du sel. L’autre est de la même grandeur, mais ses feuilles sont plus petites que celles du pommier, & son fruit plus gros. Les Indiens font bouillir son bois avec le sandal, & en donnent la décoction contre les fièvres.

AMBER. Rivière d’Allemagne. Amber, Ambra, Ambro. Elle est en Bavière. Elle prend sa source dans le Tirol, traverse l’Ammerzée, ou lac d’Amber, & se joint à l’Iser au-dessus de Mosburg.

AMBERG. Ville d’Allemagne. Amberga. C’est la capitale du Palannat de Bavière. Elle est aux confins de la Franconie, sur la petite rivière de Wils, au nord de Ratisbonne.

AMBERGOIS, OISE. s. m. & f. Habitant d’Amberg. Ambergensis, e. Les Ambergois font grand commerce de fer & d’autres minéraux qui se tirent des montagnes voisines.

AMBERT. Lieu situé dans la forêt d’Orléans. Les deux premiers Monastères qu’aient eu les Célestins en France, sont celui d’Ambert & celui du Mont de Chartres, dans la forêt de Compiégne. P. Hélyot, T. VI. p. 188.

Ambert. Petite ville de France, dans la basse Auvergne, chef-lieu d’un petit pays appelé Livradois. Il y a des Manufactures de camelots & de papier.

AMBERZÉE, ou AMMERZÉE, qui signifie Mer d’Amber, c’est-à-dire, Lac d’Amber. Ambræ, ou Ambronis lacus. Il est en Bavière près de Landsberg, & formé par la rivière d’Amber.

AMBESAS. s. m. Terme de Jeu de trictrac, qui se dit quand avec les deux dés on amene deux as. Lusoriæ tesseræa punctorum duella. Ce mot vient du latin ambo. On trouve dans le Roman de la Rose ambedeux. Les Italiens disent aussi ambedue. Nous disons plus communément beset.

AMBI. s. m. Machine ou instrument de Chirurgie propre à réduire la luxation du bras, dans laquelle la tête de l’humérus est tombée sous l’aisselle. On l’appelle Ambi d’Hippocrate, du nom de son auteur. Il est composé de deux pièces de bois jointes ensemble par une charnière ou un aissieu. L’une sert de pied, l’autre de levier. Le mot ambi vient du grec ἄμβη, sommet ou éminence en manière de sourcil ; parce que la tête du levier est taillée en rond comme un sourcil, pour s’adapter à la cavité de l’aisselle.

AMBIA-MONARDI. C’est un bitume liquide, jaune, dont l’odeur approche de celle du Tacamahaca : il coule d’une fontaine située aux environs de la mer des Indes : il est résolutif, adoucissant : il guérit les dartres.

AMBIAM. Royaume d’Abissinie, en Afrique. Ambiamum. Il ne se trouve point sur la carte d’Afrique de M. De Lisle. D’autres le placent entre le Nil des Anciens, & une rivière qui sortant du lac de Zaflan, va se joindre au Nil, sous le troisième degré de latitude nord, & lui donnent pour capitale une ville de même nom, qu’ils mettent sous le second degré 30 minutes de latitude septentrionale. Le royaume & la ville sont imaginaires.

AMBIANCATIVA. Royaume de l’Abissinie. Ambiancativa. On le place dans les cartes, entre le Nil des Anciens, le Niger, la Nubie, & le royaume de Dambéa, & on lui donne une ville de même nom pour capitale. Cela a de la peine à s’accorder avec nos cartes les plus récentes ; & M. De Lisle n’a point mis ce royaume dans sa carte. Aussi n’existe-t-il pas.

AMBIANOIS. Voyez Amienois.

AMBIANT, ANTE. adj. Ambiens. Qui environne, qui entoure, qui enveloppe. Il n’y a guère que les Physiciens qui se servent de ce terme, mais il leur est d’une grande utilité pour expliquer des choses qu’ils auroient peine à faire entendre clairement sans de longues périphrases. On a cru long-temps que les vapeurs qui s’élèvent dans l’air étant formées en petites bulles remplies d’un air plus subtil, devenoient plus légères que l’air ambiant, ce qui les faisoit monter ; mais on est revenu de cette opinion. Des Aguiliers.

☞ On l’emploie aussi substantivement. Tout corps fait effort pour agir au dehors, & agiroit notablement, si les efforts contraires des ambians ne l’en empêchoient. Leibnitzs, Lettre à M. Pelisson, imprimée dans son Traité de la Tolérance des Religions, p. 63.

AMBIBARE. s. m. & f. Ancien peuple des Gaules. Voyez Ambie. Ambibarus, a. Quelques-uns disent Ambibarius ; mais toutes les éditions anciennes que j’ai vues ont Ambibarus.

AMBIDEXTRE. adj. de t. g. Qui se sert également de ses deux mains, de la gauche aussi-bien que de la droite. Ambidexter. Sinistrâ perinde utens ac dextrâ. Hippocrate en ses Aphorismes, dit que cela n’arrive jamais aux femmes. C’est une erreur. Du Cange dit qu’on a aussi appelé ambidextre, dans un sens métaphorique, un Juge, un Expert, un Solliciteur, celui qui prend à droite & à gauche ; qui reçoit des présens de l’une & de l’autre des parties. Ce mot est tiré du latin ambidexter, qui signifie la même chose.

AMBIE. Bourg de Normandie. Ambia. On croit que ce nom vient des anciens Ambibariens, Ambibarii dans César, peuples qui habitoient dans ce qui fait aujourd’hui le diocèse d’Avranches. C’est le sentiment de Vigenère, qui met Ambie près du mont Saint Michel. Il est entre Avranches & Coutances. César dans la guerre des Gaules, L. VII, met Ambie, ou les Ambibares, au nombre des Armoriques.

AMBIERLE. Bourg du Forez, en France. Amberta. Il est sur les confins du Bourbonnois, au nord-ouest de Roanne.

☞ AMBIGU, UE. adj. Ambiguus. Ce mot, disent les Vocabulistes, désigne au propre, ce qui est obscur, équivoque, douteux, qui peut avoir un double sens. Pourquoi tous ces prétendus synonymes ? Le mot ambigu s’applique proprement aux choses tellement susceptibles de diverses interprétations, qu’il est très-difficile, quelquefois même impossible de démêler au juste la pensée précise de l’auteur, ou de celui qui parle. Voyez les autres mots & ambiguité. Parler en termes ambigus. Les réponses des Oracles des Anciens étoient ambigues. Le sens de ce passage est fort ambigu. Signes ambigus. Preuves ambigues.

Ambigu. s. m. est une collation mêlée, & où l’on sert la viande & le fruit ensemble ; en sorte qu’on doute si c’est une simple collation, ou un souper. Cœna dubia, Dubiæ epulæ. ☞ On nous servit un magnifique ambigu.

☞ On le dit figurément d’un mélange de choses opposées. C’est un ambigu de précieuse & de coquette, que