Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/552

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

partie de l’armée qui marche la dernière en bataillon. C’est l’oppose d’avant-garde. Postrema acies, novissimum agmen. Conduire l’arrière-garde. Commdander l’arrière-garde. Renforcer l’arrière-garde. Charger l’arrière-garde. Défaire l’arrière-garde. Tailler en pièces l’arrière-garde. Quand on fait la troisième signe d’une armée égale aux deux autres, on la nomme arrière-garde ; quand on la fait plus foible, elle s’appelle Corps de réserve. De la Fontaine.

Arrière-garde. Terme de Marine. C’est la division qui fait la queue de l’armée.

Arrière-garde. Terme de Coutume. Dans les Coutumes où la garde-noble a lieu au profit des seigneurs, ou du Roi, si celui qui tient un fief relevant du mineur, lequel est en la garde de son Seigneur, tombe aussi en garde, alors la garde de ce fief appartient aussi au Seigneur qui a la garde-noble du mineur ; & cela s’appelle arrière-garde ; parce que cette féconde garde-noble ne lui appartient qu’indirectement, & seulement à cause du mineur qui est déjà en sa garde. Clientela secundaria.

ARRIÈRE-LIGNE. s. f. Terme de Guerre. C’est la seconde ligne d’une armée campée. On dit seconde ligne, plutôt qu’arrière-ligne.

☞ ARRIÈRE-MAIN. s. m. Est un coup qu’on donne du revers de la main. Aversa manus, ou exterior. Impactus aversâ manu ictus. C’est particulièrement un terme de jeu de paume. Voilà un bel arrière-main. J’ai gagné la partie par un arrière-main.

☞ On dit au même jeu, mais au féminin, en parlant d’un homme qui joue bien du revers de la raquette ou du battoir, qu’il a l’arrière-main belle.

☞ Les Grands Vocabulistes veulent qu’on fasse aussi ce mot masculin, quand il est question de la manière de jouer, & qu’on dise, ce joueur a un bel arrière-main. N’en croyez rien.

Quelquefois il se dit d’un soufflet donné du revers de la main. Tout ce qu’ont pu faire vos amis, c’est de demeurer en doute, s’il a reçu le soufflet de l’avant ou de l’arrière-main.

Arrière-main. Terme de Manège. C’est tout le train de derrière du cheval.

ARRIÈRE-NEVEU. s. m. C’est le fils d’un neveu. Filii fratris sororisve filius, abnepes.

On dit dans le style foutenu, nos arrière-neveux ; pour dire, la postérité la plus reculée.

ARRIÈRE-PANAGE. s. m. Terme des Eaux & Forêts. C’est le temps qu’on laisse les bestiaux dans la forêt après le temps du panage expiré. Pastus secundariu, pascua secundaria. Voyez Panage.

ARRIÈRE-PETITE-FILLE. s. f. C’est la fille du petit-fils, ou de la petite-fille. Ex filio filiave neptis, abneptis.

ARRIÈRE-PETIT-FILS. s. m. C’est le fils du petit-fils, ou de la petite-fille, par rapport au bisaïeul, ou à la bisaïeule. Ex filio filiave nepos, abnepos.

☞ ARRIÈRE-PETIT-NEVEU. s. m. Fils de l’arrière-neveu.

☞ ARRIÉRER (s’), v.récip. Demeurer derrière. L’infanterie s’arriéra.

☞ Au figuré, en parlant du payement des redevances, on dit qu’un fermier s’arrière, qu’il s’est arriéré ; pour dire, qu’il laisse les arrérages s’accumuler.

☞ On fait quelquefois ce verbe actif dans la conversation. Ce procès m’a arriéré. Mauvaise façon de parler.

☞ ARRIÉRÉ, ÉE. part. On le dit dans le commerce d’un homme qui ne paye pas exactement ses billets, ses lettres de change, qui les laisse, pour ainsi dire, en arrière. On le dit de même d’un fermier qui paye mal ses redevances.

☞ ARRIÈRE-RANG. s. m. Terme de Guerre. Dernier rang d’un escadron ou d’un bataillon campé.

ARRIÈRE-POINT. s. m. Terme de Couturière en linge. C’est une ligne continue de points d’aiguille, qui se forme, quand après avoir fait un point par-dessous, on fiche l’aiguille en arrière pour en faire un autre point par-dessus, qui rende les points continus : ce qui ne se fait que sur le poignet & sur le cou des chemises, pour leur servir d’ornement. Repetitus trahente acu fili ductus.

ARRIÈRE-POINTEUSE. s. f. Mot que le petit peuple de Paris emploie, pour signifier, la Couturière qui fait les arrière-points. Il faut dire, une ouvrière en linge.

ARRIÈRE-SAISON. s. f. Est une saison éloignée d’une autre. Sera tempestas. Ce vin sera bon sur l’arrière-saison, c’est-à-dire, au mois d’Août, en la saison la plus éloignée de la dernière vendange, & qui précède la vendange suivante. Le blé se vend mieux sur l’arrière-saison, c’est-à-dire, au mois de Juin le plus éloigné de la dernière moisson.

On appelle ainsi l’autonne, & plus ordinairement la fin de l’automne. Les fruits de l’arrière-saison, c’est-à-dire, qui ne font bons que quand il n’y a plus d’autres fruits.

On dit aussi d’un homme, qu’il est sur l’arrière-saison, quand il est vieux, & au temps le plus éloigné de sa jeunesse. Ultimum tempus.

ARRIÈRE-VASSAL. s. m. Qui est vassal d’un autre vassal, ou celui qui tient un arrière-fief. Translatitius cliens. On dit aussi un arrière-censif, une rente arrière-foncière, &c.

ARRIÈRE-VOUSSURE. s. f. Terme d’Architecture. C’est une sorte de petite voûte, dont le nom exprime la position, parce qu’elle ne se met que derrière l’ouverture d’une baie de porte ou de fenêtre, dans l’épaisseur du mur, au-dedans de la feuillure du tableau des pieds-droits. Sinus fornicis posticus. Son usage est de former une fermeture en plate-bande, ou en plein cintre, ou seulement bombée. Frezier.

Arrière-voussure de Saint Antoine. C’est une arrière-voussure en plate-bande, à feuillure du linteau & en demi-cercle par derrière. Id ☞ Elle est exécutée à la porte Saint Antoine à Paris.

Arrière-voussure DE Montpellier. C’est une arrière-vousure en plein cintre à la feuillure, & en plate-bande par derrière. Id.

Arrière-voussure réglée et bombée. C’est une arrière-voussure de la première espèce, mais dont l’arc intérieur est beaucoup moindre que le demi-cercle. Id. Dans le même cas, pour la seconde espèce, il n’y a pas de nom particulier, on peut l’appeler arrière-voussure bombée en avant, & réglée en arrière par l’inverse de la précédente. Id.

Arrière-voussure de Marseille. C’est une arrière-voussure en plein cintre sur le devant, & seulement bombée en arrière. Id.

ARRIMAGE, ou ARRUMAGE. s. m. Terme de Marine. C’est la disposition, l’ordre ou l’arrangement de la cargaison du vaisseau. Oneris ordo, series, dispositio.

Arrimage, signifie en général, l’arrangement & la distribution des munitions de toute espèce, ou des marchandises qui se placent dans différentes parties de la capacité d’un vaisseau. On dit : telles ou telles choses sont d’un bon arrimage, pour exprimer qu’elles feront faciles à charger, & qu’elles contribueront à procurer de bonnes qualités au navire sous voile.

ARRIMER, ou ARRUMER. v. a. Voyez Arrumer.

☞ ARRIMEUR. Voyez Arrumeur.

ARRIPHÉ. s. f. Une des compagnes de Diane, Nymphe d’une grande beauté ; elle fut violée dans le temple de Diane, par Tmolus, Roi de Lydie.

ARRISER. v. a. Terme de Marine. C’est abaisser, amener les vergues pour les attacher sur les bords du navire. Velaria juga demittere.

☞ ARRISÉ, ÉE. part.

ARRIVAGE. s. m. Terme de Police. Abord des marchandises dans un port. Appulsus. L’ordonnance de la ville veut qu’il y ait un Échevin commis pour recevoir les déclarations des arrivages des marchandises sur les ports.

ARRIVE. s. f. Terme de Marine de Levant. C’est le côté du vaisseau qui regarde la rive ou la terre. Latus ad ripam appositus.

Arrive. Seconde pers. de l’impérat. du v. arriver. C’est le terme de commandement qu’un Officier de vais-

seau