Page:Dictionnaire de la langue française du seizième siècle-Huguet-Tome1.djvu/496

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
AUPARAVANT
406

Auparavant (préposition). Avant. Entre les gens d'Eglise gui auparavant. ledict d'Oppécie avoyent persécute les povres fidèles de Provence, y eut un Jacobin nommé de Ftoma, H. EsTiENNE, Apol, pour Her., eh, 26 (II, 109). Car auparavant ma pourchasse 11 estoit appuyé sur vous. Aue.' G, Poésies diverses (III, 266). La profession tant des religieux que des religieuses ne se fera auparavant Pa.age de seize ans accomplis. Texte de 1579 (G., Compl.). Je ne puis appeller les choses fluides et liquides ou aqueuses...+ sinon eau. Non pas mesrne les meta.ux au paravant leur congela.tion. PA.Lissy, DiseeZe$ isEdetirables, des Meaux et Alchimie, p, 218. Les uns disent qifHs parleroient Hebrieu, paume que sainct Augustin tient que c'est la prerniere langue que par-loient. tous les hommes auparavant, la confusion et division d'icelles. GuiLL. BOUCHET', a5e seree (V, 103. N'est-ce point chose bien estrange... de veoir nostre Union, maintenant si saincte, Si volée et si devote, avoir esté, presque en toutes ses parties, composée de gens qui, auparavant !es sainctes Barricades, ostoient tous tarez et entachez de quelque note mal solfiée et mal accordante avee la justirie... ? Sat. Men., Harangu-e de M, de Lyon, 120421. Auparavant ceste saincte entreprise d'Union, je n'estoy pas grand mangeur de crucifix. Ib., p. 128. Auparavant ceste bataille, Von vit.., des boulles de feu courans par le ciel. FA U ET, AntigitifeZ, Y. 2.Jean d'Anjou mourut auparavant René son pere. E. PAso_rinx„ Re cherches. VI, 29. Auparavant le voyage entrepris à. Bayonne, il fallut passer trois ou quatre mois aux préparatifs et aux précautions. AUB1 Grd, hein. ErniP., 1V, t. Vous ne devez pas avoir regret que je laisse en arriere tout ce qui a escript en France auparavant le Roy François, à cause de leur barbare grosserie. Id., Lettres de poineis de science, 11. (Devant un infinitif,) Auparavant, A uparaoint que, Auparavant que de. Auparavant de. Avant de. 11 m'a semblé estre bien convenable, qu'a_upa-ravant entrer en lice et expliquer nostre carte ou tableau des Estats de la Ligue... les amortir et accompagner de quelques autres pareilles singe ries. JEAN DE LA TAILLE, Hist. des Singeries de la Ligue. Au paravant que luT faire aucune priere pour nous et noz necessitez, nous luy re-Trierons prernierement que sa volunté soit faicte. CALVI Ni InStit" IX, p. 562. Laisse moy donc parler, permets que je soupire. Et que je me console auparavant qu'aller Aux lieux sombres et noirs Où. me faut devaller. R. Belleau, la Bergerie, 2e' fourni., Prieres C11, 11). Auparavant que partir je le vouloy encore advenir que beaue,oup de gens disoient que la harangue du sieur d'Au hray estoit trop longue. Sat. Men. 2e Advis de 11 Iniprimeur, p. 27. Auparavant que de les voir., J'estoy' tout mal plaisant et rude. GHEVIN, rOlimpe, p. 57. Fondé Hz ont des Dimenches /a messe La première, et de dire sans cesse,. Au peravant d'icelle commencer, Au Ternps Paschal, « Reina ;» le lesser Au jour futur que on dit La Trinité. R.. DE COLLERYE., Epitaphes, 4. (Devant un subjonctif.) Auparavant que. Avant que. Au paravant ilz entrassent au com bat. ilz faisoient peu de cas de luy. Amadis, IV, 11. Au paravant qu'il fust rappelé, il ne cessa d'aller çà et là enhorter et encourager les Grecs à maintenir et defendre leur liberté. Am YOT, AriStitie) 8. Les Huguenotz l'avoient assiegé auparavant que j'y arrivasse. MoNLue, Com mentaires, L. V (IL 428). Auparavant que lussiez mis en vente, on n avoit desia veu plu sieurs copies irnparfaictes et barbouillée, S Men., 2e Advis de l'imprimeur, p. Au peravaint, y. Aelparapani, Auprès. Par auprès. Auprès. Il... labeur la terre à journeo, tout melancolié de ces meschans qui ayans esté par luy enrichiz, passent maintenant fort orgueilleusement par aupres de luy, F. RRETIN, trad. de LuciEN„ Timon., 8. Auprime, y. Prime. Aurande.Roses, ceilletz, marjolaine, aneth, aurand.e, et aultres fleurs odorantes. RABELAis, IV, 51. Aure 1. Souffle, vent, particulièrement vent du sud. Doulce Aure zephiree. G. COLIN BUCHER, Poesies, 71. Laure et e vent y sifflent et 'Ti sonnent, MAurucie SCÈVE" Saulsaye, p.13.Je ne voyois à l'entour de ma teste, Passant les monts, que mille espais brouinarz ; Une Aure adonc, courante en tolites parz, Souffloit par Pair une noire temp este. TAU 11.1. R F. +&TJe Sonnez, Odes et Mignar dises, S. 83, I] est vrai que l'Aure vient bien du costé du Midi mais ce n.'est pas un vent qui se puisse appercevoir. CALviri, Ser ?ni. sur le lice, d-e Job, 146. L'aure souefve au soleil l'or de-moine Du beau lien qu'amour luy mesme file. VASQUI.N PHILlEUL, trad. de PÉTRARQUE, L. L S. 121. Ce vert Bôquet, qu'un delical Zertre D'une fratche-aure évente doucement. VAUQUE LIN DE LA FRESNAYE, US Foresteries, Il, 9. -[Un mont] Dessus lequel l'a.ure fresche mouvoit Une forest plantée de haults pins, il, BEREAU, le Ra vissement d'Hem (p. 144). Soit que sous l'à.w.e mollette Sa chevelure volette. BA :iF, PoeneS, L. I (II, 47). Dessous Pumbrage frais est un lieu spacieux OÙ n'entrent les rayons du grand courrier des cieux ; Dedans, une aure fraische et Pane Ilatante D'un gracieux Zephir toute la place esvente. CL. (1AUCHET, le Plaisir des Champs, k Printemps, Divers plaisirs (p. 17). Là le soleil ne bat, là spire. I'aurr.... douce, ID„ ib., le Printemps, Songe (p. 26), Nostre ministre d'hostie' avoit dressé la table Dessou.s ta. belle allée, où le vent amiable Et 'laure fresche souffle. 1D., ib., l'Esté, Chasse du loup Qlp. V6Là Patin fresche souffle et d'aleine douillette • Moder° la chaleur que le soleil te jette. Id., ib,, t'Esté, Cheese du cerf (p. 179). Les aures doux legeres Portent loing parmy Paer le bau hau des hergere ;s. In., ib., l'Esté, A/lue du sanglier. Et tant que Faure agiteroit les tresses Du Dieu crinu. Luc DE LA PORTE, trad. d'HoR.AcE, Epodes, 15.. Que de Juppin les pluies saines Et de ses aures les haleines Nourrissent les fans des guerés. In., ib., Hymne Séculaire. Elle semble un sion qui pas-lit, languissant, Contre rombrageux pied dI'un pere trop puissant : Mais, ailleurs transplanté, se paist d'une aura douce. Du BARTAS, 2e Semaine, 4e Jour, la Magnificence (p. 384). Je ne me pais de Faure populaire Aire il me plaist à Pinclocte desplaire, Fonck !" EL, poet,, p. 142, Advance toy, seigneur, d'une alire favorable. P. MA...rrniini, Aman, [IL p. 62. Souffle vitaL Nous t'exhortons que de1k ne te move, Si tu ne veux veoir tes aures vitales Bien Last voiler aux Parques et Fatales. Epistre du. Lymosin, dans Rabelais, III, 278. Bien qu'en ce corps mes foibles esperitz Ministres soient de Paure de ma vie, Par euh x me sont mes sen te-ments periz Au doulx pourchas de iberté ravie. MAunicE Sct,vei, Delie, 379.

Aure 2, Oreille (latinisme par plaisanterie.