Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 1.djvu/480

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


seur long des doigts, qui s’unit à celui du pouce. L petit muscle coupé transversalement dans son principe E. M l’autre tête qui s’unit au tendon du fléchisseur long des doigts. N son principe qui s’attache au petit tubercule du calcaneum. O 1 tendon commun du perforant coupé. O 2, 3, 4, 5, 6, les quatre queues dans lesquelles ils se divisent, dont la premiere 2 3 est coupée en travers. P 1, 2, 3, 4, les quatre muscles lombricaux. Q 1, 2, les dernieres queues du tendon du fléchisseur court des doigts. R le muscle transverse du pié. S 1, jusqu’à 6, le court fléchisseur du pouce. S 1, 2, 3, ses trois ventres. S 4 6 sa double origine. S 5 continuation de la membrane qui forme les gaines des fléchisseurs longs. T 1 jusqu’à 4, l’adducteur du pouce. T 1, 2, 3, les trois ventres de l’adducteur du pouce. T 4 son origine du calcaneum, & le grand ligament même du calcaneum. V l’interosseux interne ou inférieur du petit doigt. U l’interosseux externe ou supérieur du troisieme doigt après le pouce. W l’interosseux interne ou inférieur du troisieme doigt. X l’interosseux externe ou supérieur du second doigt. Y l’interosseux interne ou inférieur du second doigt. Z l’interosseux externe ou supérieur du premier doigt. a la gaine ouverte & produite par le ligament latéral interne du fléchisseur long des doigts. b la gaine qui vient du même ligament, par laquelle passe le tendon du flechisseur long du pouce, & qui est aussi ouverte.

Figure 4 du même.

A la grande aponevrose renversée. B 1, 2, 3, les trois portions charnues de la même aponevrose. C la petite aponevrose renversée. D 1 portion charnue antérieure de la petite aponevrose en situation, & recouverte par une aponevrose mince, & transparente dans cet endroit. E 1, 2, 3, le fléchisseur court des doigts du pié, qui a trois ventres presque séparés jusqu’à son origine. F 1, 2, 3, les trois tendons du même muscle qui appartiennent aux trois premiers doigts. G une partie de l’abducteur du pouce. H le tendon de l’abducteur du petit doigt. H 1, 2, ses deux ventres divises jusqu’à leur origine. J 1 2 le fléchisseur court du petit doigt, avec les deux portions dans lesquelles il se divise. K une partie du fléchisseur court du pouce. L extrémité de la grande aponevrose, ou quatrieme portion en corps entier. N l’autre tête qui s’unit au tendon du long fléchisseur des doigts, ou la masse charnue de la plante du pié. O 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, les quatre tendons du long fléchisseur des doigts du pié. P 1, 2, 3, les gaines ou les ligamens qui couvrent les tendons du long & court fléchisseur des doigts. Q la gaine qui recouvre le tendon du perforant & l’extrémité du perforé. R. la gaine qui recouvre le tendon du perforé. S 1 2 la même gaine que P 1 2 3 ouverte. T 1 2 la même gaine que Q coupée. V 1 2 la même gaine que R ouverte. U 1 2 3 la gaine du pouce divisée en trois parties, pour recouvrir le tendon du long fléchisseur du pouce. W 1, 2, 3, 4, les quatre muscles lombricaux. X le tendon du fléchisseur long du pouce. Y l’interosseux interne ou inférieur du petit doigt. Z 1 2 l’interosseux externe ou supérieur du troisieme doigt après le pouce. a montre l’endroit du gros tubercule du calcaneum, d’où naît la grande aponevrose plantaire ; & b, celui d’où naît la petite aponevrose.

PLANCHE VII.
Figure premiere d’Haller. Elle représente le diaphragme.

A le cartilage xiphoïde. B, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, les cartilages des 7 côtes inférieures. C, 1, 2, 3,


les trois vertebres supérieures des lombes. D le tronc de l’aorte coupé. E l’orifice de l’artere celiaque. F la mésentérique supérieure. GG les arteres rénales. H la veine-cave coupée dans son orifice. I l’œsophage. K le muscle psoas. L le quarré des lombes. NN le nerf intercostal. OO le nerf splanchnique, ou le rameau principal du nerf intercostal, lequel forme les ganglions semi-lunaires. P la derniere paire dorsale qui sort au-dessus de la douzieme vertebre du dos. QQ une partie des veines phréniques. R l’arc intérieur ou la limite de la chair o à laquelle le péritoine est adherent ; il se termine par des fibres ligamenteuses ou tendineuses, qui viennent de l’apophyse transverse de la premiere vertebre des lombes ; elle donne passage au psoas. S ligament fort continu aux fibres tendineuses du muscle transverse de l’abdomen : il vient en s’unissant avec l’arc R de l’apophyse transverse de la premiere vertebre des lombes, se termine à la pointe de la douzieme côte, & il est constant que la partie interne de ce ligament donne passage au quarré. TVXYZ Γ Δ Θ Λ Ξ Ω tendon du diaphragme. TTT le principal tissu des fibres tendineuses, qui unit les chaires opposées, les appendices avec les fibres qui viennent du sternum, & ces mêmes appendices avec les fibres qui viennent des côtes. V le péritoine est fortifié dans cet endroit par des fibres tendineuses éclatantes, en commençant au ligament S, & on les separe souvent difficilement des chaires qui viennent du ligament. X, fibres tendineuses qui côtoyent les bords de l’aîle gauche : elles viennent du trousseau que le ligament R envoye, & elles se terminent à la partie supérieure de l’œsophage dans la principale couche. TV, gros trousseau de fibres creuses en général en forme de lune, dont les cornes se terminent dans les muscles intercostaux ; la partie courbe est couverte par l’œsophage & par la veine-cave ; les fibres des chaires moyennes s’élevent sur ce trousseau. ZZ, différens entrelacemens de fibres. Ω fibres trasverses. Γ le faisceau antérieur de la veine-cave, tendineux, fort, placé devant l’orifice de cette veine presque transverse, il sort en partie du grand paquet Δ, & en partie des fibres du paquet gauche Δ. Δ faisceau gauche de la veine-cave qui sort en partie des chaires moyennes, & en partie des fibres recourbées du faisceau postérieur. Θ faisceau postérieur de la veine-cave, qui s’observe constamment large continue au tissu principal de l’aîle droite, & qui dégenere en partie dans le faisceau Δ ; en partie au-dessus de ce faisceau, en se prolongeant dans les fibres charnues moyennes. Λ faisceau droit de la veine-cave. Ξ ce trou s’observe souvent pour l’artere phrénique, quand elle perce la couche inférieure du tendon, & se porte en cette couche, & la couche supérieure. aaa, les chairs qui viennent des côtes. bb, les chairs qui viennent du ligament S, qui montent presque droites, & soûtiennent le rein & la capsule rénale. cc les chairs qui proviennent de l’arc intérieur R. defghm Π le pilier droit du diaphragme. d l’appendice latéral externe. e le second appendice. f une autre portion du second appendice. g le tendon commun des deux portions e & f. h l’appendice intérieure, dont une partie s’unit avec la portion g, & forme le tendon m, & en partie forme la colonne tendineuse k, qui en s’unissant à celle du côte gauche l s’unit au tendon i & s’insere dans la troisieme vertebre vers Π. o appendice intérieur. p appendice moyen. q appendice extérieur. r chair qui provient du ligament R, & répond à b. s chair du ligament S, qui répond à b. tuwx croix ou décussation des appendices intérieurs au-dessous de l’œsophage. t la cuisse droite & supérieure qui descend à droite. u la seconde cuisse droite qui s’en va à droite