Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 14.djvu/120

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Table de ce qu’on doit donner de rente viagere aux rentiers de tous les différens âges, pour un fond de 100 livres ; les intérêts étant comptés sur le pié du denier 20.


Ages. liv. sols. den. Ages. liv. sols. den.
1   51 8 16 0
2   52 8 19 6
3 6 8 6 53 9 3 3
4 6 6 5 54 9 7 3
5 6 5 0 55 9 11 5
6 6 4 2 56 9 15 10
7 6 3 6 57 10 0 3
8 6 3 3 58 10 5 3
9 6 3 0 59 10 10 8
10 6 3 2 60 10 16 6
11 6 3 4 61 11 2 10
12 6 3 7 62 11 9 8
13 6 4 0 63 11 17 3
14 6 4 6 64 12 5 8
15 6 5 3 65 12 15 2
16 6 6 0 66 13 5 10
17 6 6 9 67 13 17 0
18 6 7 4 68 14 8 7
19 6 7 11 69 15 1 2
20 6 8 6 70 15 14 6
21 6 9 0 71 16 7 10
22 6 9 6 72 17 2 6
23 6 10 1 73 17 18 5
24 6 10 8 74 18 16 0
25 6 11 4 75 19 15 3
26 6 12 0 76 20 16 8
27 6 12 8 77 21 19 6
28 6 13 5 78 23 4 0
29 6 14 2 79 24 10 2
30 6 15 0 80 25 18 2
31 6 15 10 81 27 8 0
32 6 16 8 82 28 19 9
33 6 17 8 83 30 17 3
34 6 18 9 84 33 4 6
35 6 19 10 85 35 19 6
36 7 1 0 86 39 1 3
37 7 2 2 87 42 14 10
38 7 3 6 88 47 12 5
39 7 5 0 89 54 7 0
40 7 6 9 90 63 5 10
41 7 8 9 91 75 15 2
42 7 11 0 92 95 1 0
43 7 13 2 93 140 17 0
44 7 15 6 94 212 15 4
45 7 18 0 95
46 8 0 9  
47 8 3 8  
48 8 6 9  
49 8 10 0  
50 8 13 2  


Des rentes viageres en tontines simples. On appelle tontines simples celles où toute la rente des rentiers décédés se distribue aux survivans de la société ou de la classe, comme on fait aux tontines créées en 1689, 1696, 1709, 1733 & 1744.

Lorsque le nombre des rentiers de chaque classe doit être considérable, on le divise en plusieurs sociétés ou subdivisions, en assignant une quantité de rente à chaque société ou subdivision ; & chaque rentier de la classe peut, si bon lui semble, se mettre de toutes les sociétés de sa classe, en donnant les fonds nécessaires.


Table. Rentes viageres en tontine simple. La constitution ou le prix de la rente est de 300 liv.


Classes
ou
Ages.
Le plus grand âge qu’il doit y avoir dans chaque classe, ou tems qu’on payera la rente entiere des actions de chaque classe. Ce qu’on doit donner de rente par action, les intérêts étant comptés sur le pié du denier vingt.
  Ans. Livres. sols. den.
De 0 à 5 ans. 90 15 3 9
De 5 à 10 85 15 4 9
De 10 à 15 80 15 6 3
De 15 à 20 75 15 8 0
De 20 à 25 70 15 10 3
De 25 à 30 65 15 13 3
De 30 à 35 60 15 17 0
De 35 à 40 55 16 1 9
De 40 à 45 50 16 8 6
De 45 à 50 45 16 17 6
De 50 à 55 40 17 9 9
De 55 à 60 35 18 6 6
De 60 à 65 30 19 10 3
De 65 à 70 25 21 6 0
De 70 à 75 20 24 1 6

Des rentes viageres en tontine composée. On nomme tontines composées celles où une partie de la rente que rapporte chaque action reste éteinte à la mort du rentier sur qui elle étoit constituée, comme celle de 1734, dont un quart de la rente de chaque action s’éteint à la mort du rentier qui la possede. La tontine de 1734 est aussi composée, parce que la moitié reste entierement éteinte à la mort de chaque rentier.


Table. Rentes viageres en tontine composée, dont la moitié s’éteint à la mort de chaque rentier. La constitution ou le prix de l’action est de 300 liv. les intérêts étant comptés sur le pié du denier 20.


Classes
ou
Ages.
La moitié de l’action en rente purement viagere, doit apporter. La moitié de l’action en tontine simple, doit rapporter. Total de ce qu’une action doit rapporter.
Ans. liv. sols. den. liv. sols. den. liv. sols. d.
De 0 à 5 9 12 9 7 11 10 17 4 8
De 5 à 10 9 5 3 7 12 4 16 17 8
De 10 à 15 9 5 6 7 13 1 16 18 8
De 15 à 20 9 10 1 7 14 0 17 4 2
De 20 à 25 9 14 3 7 15 1 17 9 5
De 25 à 30 9 19 0 7 16 7 17 15 8
De 30 à 35 10 5 0 7 18 6 18 3 6
De 35 à 40 10 13 3 8 0 10 18 14 2
De 40 à 45 11 6 6 8 4 3 19 10 9
De 45 à 50 12 5 6 8 8 9 20 14 3
De 50 à 55 13 9 3 8 14 10 22 4 2
De 55 à 60 15 0 4 9 3 3 24 3 8
De 60 à 65 17 4 6 9 15 1 26 19 8
De 65 à 70 20 15 6 10 13 0 31 8 6
De 70 à 75 25 13 9 12 0 9 37 14 6


On doit conclure de tout ce qu’on a dit jusqu’ici, que les rentes viageres, de quelque maniere qu’elles soient faites, sont des jeux ou loteries où l’on parie à qui vivra le plus. Voyez Durée de la vie, au mot Vie. Cet article est entierement tiré de l’Essai sur les probabilités de la vie humaine, de M. Deparcieux, Paris 1745.

RENTER, v. act. (Gram.) c’est attacher une rente à quelqu’un ou à quelque chose ; on rente un moine ; on rente un monastere.

RENTERIA, (Géog. mod.) petite ville d’Espagne, dans le Guipuscoa, dans la vallée d’Oyarsa, sur le bord de la riviere Bédassa, à une lieue de Saint-Sébastien. Cette petite place a été ceinte de murailles en