Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 8.djvu/788

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


un bec recourbé, les antennes très-courtes, quatre aîles disposées en crois, & les piés conformés de maniere qu’elles nagent aisément.

4°. Les scorpions aquatiques, ou les punaises de riviere, hepæ ; ils ont un bec recourbé, des antennes en forme de pince d’écrevisse, quatre aîles disposées en croix. & quatre piés.

Le scorpion de marais, & le scorpion ou la punaise aquatique, sont des especes de ce genre.

5°. Les kermes, chermes ; ils ont la bouche placée sur la poitrine, le ventre pointu par-derriere, quatre aîles placées sur les côtés du corps, & les piés conformés de maniere que ces insectes sautent facilement.

6°. Les pucerons, aphides ; ils ont un bec recourbé, & quatre aîles qui sont posées verticalement, & qui ne paroissent qu’avec l’âge ; il y a deux cornes sur la partie supérieure de l’avant-dernier anneau du ventre ; & les piés sont conformés de façon que ces animaux marchent très-lentement.

7°. Les cochenilles, cocci ; elles ont la bouche sur la poitrine & deux aîles poseés verticalement ; la partie postérieure du ventre est couverte de soies : il n’y a que les mâles qui ayent des aîles.

La cochenille de Pologne & les gallinsectes de différentes plantes, sont des especes de ce genre.

8°. Les amafleurs, thripea ; ils ont le bec peu apparent, le ventre très-mince, étroit, & allongé, quatre aîles qui tiennent au dos & qui sont étendues obliquement en-arriere.

Troisieme classe. Insectes neuropteres, insecta neuroptera ; cette classe comprend six genres. 1°. La mouche-scorpion, panorpa ; le bec est de figure cylindrique & de substance de corne ; la queue ne differe de celle du scorpion, qu’en ce qu’elle est terminée par une pince au lieu d’une pointe.

2°. Rapidiæ, mouches dont la tête est applatie & de substance de corne ; la queue est terminée par une soie en forme de piquant.

3°. Hemerobii, mouches qui ont deux petites antennes de chaque côté du palais qui est saillant ; les aîles sont épaisses & inclinées en bas ; les nymphes courent & sont voraces.

Le lion puceron, la mouche puante, le fourmilion, &c. sont des especes de ce genre.

4°. Phryganeæ, mouches qui ont deux petites antennes de chaque côté du palais qui est saillant, & les aîles sont couchées sur le corps. Les nymphes de ces insectes sont aquatiques, & logent dans un tuyau cylindrique.

5°. Les mouches éphémeres, ephemeræ ; elles ont sur la tête deux tubercules en forme d’yeux ; la queue ressemble à une soie & les antennes sont courtes.

6°. Les demoiselles, libellulæ ; elles ont la bouche composée de deux mâchoires ; les antennes courtes, & la queue en forme de pince.

On divise ce genre en trois genres secondaires.

1°. Les grandes demoiselles ; 2°. les demoiselles moyennes ; 3°. les petites demoiselles.

Quatrieme classe. Insectes lépidopteres, insecta lepidoptera : cette classe ne contient que deux genres. 1°. les papillons de jour, papiliones ; ils ont les antennes terminés par un bouton.

La plûpart des especes de ce genre ont des noms particuliers ; savoir, le maure, la grande tortue, la petite tortue, le double c, le paon de jour, l’amiral, la belle-dame, l’empereur, le roi, la reine, le prince, la princesse, le comte, le faune, le satyre, le coridon, l’alexis, le caniculaire, le gazé, l’aurore, l’argus ; les autres sont désignés par les chenilles qui les ont produits, & par les plantes sur lesquelles ces chenilles vivent.

2°. Les phalenes ou les papillons de nuit, phalenæ ;


leurs antennes n’ont point de bouton.

Les especes de ce genre sont en très-grand nombre.

Quelques-unes ont des noms particuliers, comme les papillons de jour ; savoir, le sphinx, la cochonne, le léopard, le timide ou le craintif, l’ours, le lamda, le c, le psi, le double w, l’omicron, l’ypsilon.

Les especes des phalenes étant très-nombreuses, on a été obligé de diviser ce genre en cinq genres secondaires ; 1°. les phalenes qui ont les antennes prismatiques, 2°. les phalenes qui ont les antennes comme des plumes, & qui n’ont point de trompe, 3°. les phalenes qui ont les antennes comme des plumes, une trompe contournée en spirale, & les aîles horisontales ou inclinées en bas ; 4°. les phalenes qui ont les antennes simples, la trompe contournée en spirale, & les aîles horisontales ; 5°. les phalenes qui ont les antennes simples, le front élevé, & la trompe contournée en spirale, ou qui n’ont point de trompe.

Cinquieme classe. Insectes himenopteres, insecta himenoptera : cette classe contient cinq genres.

1°. Les mouches à scie ou à tarriere, teuthredines ; les femelles ont près de l’anus un aiguillon dentelé sur toute sa surface : les vers qui produisent ces insectes ont plusieurs piés.

2°. Les bedeguards ou mouches à tarriere, teuthredines, ont l’eguillon de l’anus de figure conique & recourbé : les nymphes qui les produisent se trouvent dans des galles de plantes.

3°. Les ichneumons, ichneumones ; ils ont un aiguillon à l’anus renfermé dans un fourreau composé de deux pieces.

4°. Les abeilles, apes ; elles ont à l’anus un aiguillon dont on ne voit pas le fourreau ; elles se servent de cet aiguillon pour piquer.

Ce genre contient non-seulement les abeilles, mais encore les guêpes, les frelons & les bourdons.

5°. Les fourmis, formicæ ; elles ont une écaille élevée entre la poitrine & le ventre : les fourmis ouvrieres n’ont point d’aîles.

Sixieme classe. Insectes dipteres, insecta diptera : cette classe contient sept genres. 1°. Astri ; ils n’ont point de bouche.

Les especes de ce genre se trouvent sur différens animaux : il y en a une qui est dans l’eau, & que l’on appelle le caméléon.

2°. Les asiles, asili ; elles ont un bec simple, pointu, & fait en forme d’haleine.

3°. Les mouches de cheval, hippoboscæ ; ces insectes ont la trompe divisée en deux parties, obtuse, & de forme cylindrique ; la langue ressemble à une soie.

4°. Les taons, tabani ; leur bouche a des dents & une trompe terminée par un bouton, comme celle de l’éléphant.

5°. Les mouches, muscæ ; leur bouche n’a qu’une trompe sans aucunes dents.

On a divisé ce genre en six genres secondaires.

1°. Les mouches qui ont différentes couleurs sur les aîles ; 2°. les mouches velues ; 3°. les mouches qui ont différentes couleurs ; 4°. les mouches qui mangent les pucerons ; 5°. les mouches dorées ; 6°. les mouches communes.

6°. Les cousins, culices ; leur bouche a la forme d’un syphon qui ressemble à un fil.

7°. Les tipules, tipulæ ; elles ont aux côtés de la bouche des antennules courbes & composées de phalanges.

Septieme classe. Insectes apteres, insecta aptera : cette classe comprend onze genres. 1°. Les poux, pediculi ; ils ont six piés conformés de maniere qu’ils marchent lentement : ils ont deux yeux simples.

Le poux de l’homme, le morpion, les poux de