Page:Diogène Laërce - Vies - tome 2.djvu/201

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


vers le milieu, ouvrages supposés de même. Un Traité contre les Disjoctifs d’Amenius. Quatrieme collection : Trois Traités de Questions politiques à Meléagre. Un Traité de Questions politiques à Meléagre. Un Traité de Discours hypothétiques sur les Loix, au même. Deux Traités de Discours hypothétiques pour servir d’Introduction. Deux autres de Discours, contenant des Considérations hypothétiques. Deux Traités de Résolutions d’hypothétiques d’Hedyllus. Trois Traités de Résolutions d’hypothétiques d’Alexandre ; ouvrage supposé. Deux Traités d’Expositions à Laodamas. Cinqueme collection : Un Traité d’Introduction à ce qui est faux à Aristocréon. Un de discours faux, au même. Sixieme collection : Un Traité contre ceux qui croyent qu’il n’y a pas de différence entre le Vrai & le Faux. Deux cotnre ceux qui développent les Discours faux en les coupant, à Aristocréon. Un Traité où l’on démontre qu’il ne faut point partager les infinis. Trois pour réfuter les difficultés contre l’opinion qu’il ne faut point diviser les infinis, à Pasylus. Un Trité des Solutions suivant les Anciens, à Dioscoride. Trois de la Solution de ce qui est faux, à Aristocréon. Un Trait de la Solution des hypothétiques d’Hedylle, à Aristocréon & Apolla. Septieme collection : Un Traité contre ceux qui disent qu’un Discours faux suppose des assomptions fausses. Deux de la Négation à Aristocréon. Un contenant des Discours négatifs pour