Page:Diogène Laërce - Vies - tome 2.djvu/216

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


vos couvertures pliées. Ne portez pas l’image de Dieu enchassée dans votre anneau. Enfouissez les traces de la marmite dans les cendres. Ne nettoyez pas votre siége avec de l’huile. Gardez-vous de lâcher de l’eau, le visage tourné vers le soleil. Ne marchez point hors du grand chemin. Ne tendez pas legérement la main droite. Ne vous logez point sous un toit où nichent des hirondelles. Il ne faut pas nourrir des oiseaux à ongles crochus. N’urinez ni sur les rognures de vos ongles, ni sur vos cheveux coupés, & prenez garde que vous n’arrétiez le pied sur les unes & les autres. Détournez-vous d’un glaive pointu. Ne revenez pas sur les frontières de votre pays, après en être sorti. Voici l’explication de ces expressions figurées. Ne remuez pas le feu avec l’épée signifie que nous ne devons pas exciter la colere & l’indignation de gens plus puissans que nous. Ne passez point par-dessus la balance, veut dire qu’il ne faut pas transgresser l’équité & la justice. Ne vous asséyez pas sur le boisseau ; c’est à-dire qu’on doit prendre également soin du présent & de l’avenir, parce que le boisseau[1] est la mesure d’une portion de nourriture pour un jour. Ne mangez point votre cœur signifie qu’il ne faut pas se laisser abattre par le chagrin & l’ennui. Ne retournez point sur vos pas, après vous être mis en voyage, est un

  1. Il y a en Grec, Le Chenix.