Page:Diogène Laërce - Vies - tome 2.djvu/307

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Philochore dit qu’il périt à bord d’un vaiſſeau, qui fut naufrage en allant en Sicile. Il ſe fonde ſur ce qu’Euripide le donne à entendre dans ſa piéce, intitulée Ixion. Quelques-uns rapportent que pendant mun voyage il mourut en chemin à l’âge de quatre-vingt-dix ans, ou de ſoicante-&-dix ſelon Apollodore. Au reſte il en paſſa quarante à exercer le Philoſophie, & fleuriſſoit vers la LXXIV. Olympiade. Nous lui avons fait cette Epigramme :

Tu vieilliſſois déjà, Protagore, lorſque la mort tu ſurprit, dit-on, à moitié chemin dans ton retour à Athenes. La ville de Cécrops a pû te chaſſer, tu as pû toi-même quitter ce lieku chéri de Minerve ; mais non te ſouſtraire au cruel empire de Pluton.

On raconte qu’un jour il demanda à Euathle ſon diſciple le ſalaire de ſes leçons, & que celui-ci lui ayant répondu qu’il n’avoit point encore vaincu,il repliqua ; J’ai vaincu, moi. Il eſt juſte que j’en reçoive le prix. Quand tu vaincras à ton tour, fais-toi payer de même.

Il y a eu deux autres Protagores ; l’un Aſtrologue, dont Euphorion a fait l’oraiſon funèbre ; l’autre, Philoſophe Stoïcien.