Page:Doin - Trois pièces comiques propres à être jouées dans les collèges, maisons d'éducation, 1871.djvu/60

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
62


Scène 3ème.

(Lucas, Bastien).



Bastien (qui l’a conduite).

Adieu, Denise…(Revenant) Pauvre petite sœur, comme elle a du courage !


Lucas

Et nous donc, elle ne risque rien, elle, tandis que nous…


Bastien

Comment, nous… Est-ce que la peur te prendrait par hasard, Lucas ?


Lucas

Moi, peur ! Ah ben oui ; j’te dis ça, comme je dirais autre chose… peur !… Ah ! saperlotte ! Laisse venir l’ours et tu verras si je serai le dernier pour l’approcher.


Bastien

Va, va, mon cher Lucas, je ne doute pas de ton courage, et tu peux compter que je ne te laisserai pas seul au moment du danger.


Lucas

Mais, dis donc, sais-tu que l’ours tarde diablement à venir nous faire visite ?


Bastien

Parbleu ! ce n’est pas difficile à deviner, il sait que nous sommes trop bien disposés à lui faire une réception honorable.


Lucas (mettant en joue).

Oui, honorable, et surtout touchante.