Page:Du halde description de la chine volume 1.djvu/642

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Pourceau. 3. Cuisine. 4. Colonne. 5. C'est le nom distinctif de l'arbre qui fournit la matière du papier, autrement dit Tchu keou.

Tchuang yuen ban, c'est le nom qu'on donne au premier Docteur d'une promotion.

Tcbu kao, examen que les Bacheliers doivent subir pour obtenir le degré de Kiu gin.

Tchu cha, sorte de minéral rouge.

Tchu chu, sorte de minéral.

Tchuen ma, nom qu'on donne à une espèce de petits chevaux dans les Provinces de Se tchuen et d'Yun nan.

Tchu heou, Prince feudataire.

Tchu hia tsao ko, sorte de gousses ou siliques.

Tchu keou ou Tcbu kou, voyez Tchu.

Tchung lieou, Génies bienfaisants attachés à la conservation de l'intérieur des maisons.

Tchung tsang, nom de certains petits oiseaux d'une figure bizarre.

Tchun tsiou, quatrième Livre Canonique ou Classique du premier ordre.

Tchu yu, sorte de graine.

Tçiang, canon de fusil.

Tçin lan, nom d'un fruit de la Chine.

Tsi seng, cérémonie de présenter du vin aux criminels condamnés à mort.

Tço ye, révérence que les jeunes gens font à leurs parents et aux personnes âgées de la famille.

Te, vertueux en général.

Te leao tien hia, pour dire en parlant de quelqu'un, qu'il s'est rendu maître de toute la Chine.

Teng ; I. Salle des assemblées. 2. Une lampe. 3. Pouls sautillant.

Teou ; 1. Mesure pour les choses liquides ; c'est la dixième partie d'un Tan. 2. Une des vingt-huit constellations.

Teou ché, nom de fève.

Teou pan hiang, musc en grain.

Teou pong, espèce de manteau doublé de fourrure, propre à garantir du froid et de la neige.

Teou y, premièrement.

Te tsoui, compliment pour dire, c'est avoir fait une grande faute que d'avoir pris cette liberté.

Thoriamba, Tartare, grand Officier du Palais de l'Empereur.

Ti, 1. Empereur, Maître et Seigneur souverain. 2. La terre. 3. Lieu ou endroit. 4. Nom d'une constellation.

Tiao, honneur qu'on rend aux défunts.

Tiao kien, sorte de vers à foye.

Tie he mien, étoffe tissue de fil et de laine, semblable au droguet.

Tié ly mou, bois de fer ; sorte de bois extrêmement dur, dont on fait àets ancres pour les vaisseaux.

Tié muen, porte de fer.

Tien, 1. Les interprètes des Livres Classiques entendent par ce mot quelquefois le ciel visible et matériel, mais plus ordinairement l'Esprit qui préside au ciel, et qui le gouverne ; c'est dans ce dernier sens qu'ils l'employent indifféremment pour Chang ti. 2. Plante dont les teinturiers se servent pour teindre en bleu. 3. Nom que les mêmes donnent au bain de pastel.

Tien chun, celui qui obéit au ciel.

Tien heou, Reine du ciel.

Tien hia, sous le ciel, ou le dessous du ciel : On peut entendre par là toute la Terre, mais les Chinois