Page:Dujardin - Antonia, 1899.djvu/51

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
33
ANTONIA

Demandez à la fortune
Des choses opportunes
Et non la lune.

Enfants de la terre,
N’oubliez pas votre mère.

Ah ! ces gueux
D’amoureux !

Des jours si doux
Sont passés pour nous.

Mais nous avons acquis des droits
À faire entendre notre voix.

Nous sommes la raison ;
Nous les dirigerons.

Écoutez les avis
De ceux qui connaissent la vie.

La nuit tombe,
Rentrez, belle colombe !

Et vous, le tourtereau,
Retournez au hameau.