Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/88

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
82
montbars

— Allons, l’abbé, fais-toi verser du champagne par ces dames, et mêle-toi à notre lansquenet, dit d’Effiat ; la discussion ne vaut jamais le jeu.

— Vous oubliez, marquis, que je ne bois que de l’eau, et que je n’ai jamais de ma vie touché à une carte, répondit Dubois. Ne vous mettez pas en peine de moi. Je suis venu pour dire deux mots à de Brancas ; je vais m’en aller tout à l’heure.

— Est-ce que l’on s’en va à minuit, l’abbé ?