Page:Duru et Chivot - La Fille du tambour-major.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA DUCHESSE.

Stella est la fille de mon mari… la fille du duc Della Volta…


MONTHABOR.

Tant pis… J’avais cru… à cause de l’âge… et puis parce que… Je ne sais pas… la sympathie… Enfin !… la nôtre… la nôtre ?…


LA DUCHESSE.

La nôtre… vous me pardonnerez… Bernard… je me suis séparée d’elle…


MONTHABOR.

Bon !… Je comprends… Tu n’as pas osé avouer à ce vieux singe que tu avais un enfant…


LA DUCHESSE.

Justement…


MONTHABOR.

Et alors ?


LA DUCHESSE, cherchant ses mots.

Alors… (A part.) Que lui dire ?… (Haut.) Alors ! je l’a laissée en France… dans un grand pensionnat…


MONTHABOR.

En France… L’adresse ?… Donne-moi l’adresse ?…


LA DUCHESSE.

Je veux bien… mais à une condition, Bernard…


MONTHABOR.

Voyons…


LA DUCHESSE.

C’est que vous ne direz à personne que vous êtes mon premier mari…


MONTHABOR.

Accepté !