Page:Edrisi - Géographie, traduite par P. Amédée Jaubert, tome second.pdf/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
11
PREMIÈRE SECTION.

de marchés et située sur une hauteur à mi-côte. Des champs [Feuillet 122 recto] ensemencés et arrosés par une rivière en dépendent. Sur la hauteur, du côté de l’orient, on trouve des jardins, des vergers, des habitations et de l’eau en abondance. {{lang|ar-Latn|Henïn est une jolie petite ville sur le bord de la mer ; il y a un marché, et les environs sont couverts de cultures.

De Henïn, en suivant le rivage, au port dit Ourdania, [texte arabe], 6 milles.

De là à l’île (ou à la presqu’île) de Cachcar [texte arabe], 8 milles.

De là à l’île de Archcoul [texte arabe], « qu’on appelle aussi Ardjeloun [texte arabe][1], où était autrefois un château fort et où l’on trouve des citernes et beaucoup d’eau pour l’approvisionnement des navires (la distance manque).

Cette île est habitée et située vis-à-vis l’embouchure de la rivière dite Melwia [texte arabe].

De cette embouchure au fort d’Aslan [texte arabe], par mer, on compte 6 milles.

De là à un cap qui s’avance dans la mer, 20 milles.

Vis-à-vis ce cap est l’île des Moutons [texte arabe], à une distance de 12 milles.

De cette île à Beni-Wazar [texte arabe][2], 17 milles.

Du cap Diwaly [texte arabe] au cap el-Harcha [texte arabe], 12 milles.

De là à Wahran وهران, (ou Oran), dont nous avons parlé en détail dans le troisième climat, 12 milles[3].

Nous revenons maintenant à la description de l’Espagne [texte arabe], à celle de ses routes, « au détail de la circonscription de ses provinces et de ses limites, des sources de ses fleuves et de leurs

  1. L’île dont il est ici question est celle de Rachgoun, bien connue comme faisant partie des possessions françaises en Afrique.
  2. Le ms. A porte بني وراد Beni-Warad.
  3. Cette distance manque dans le ms. A.