Page:Emile Souvestre - Le Journaliste - Tome 1 - Charpentier 1839.djvu/112

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Non; mais il suffit de voir sa tête pour deviner que c'est un grand poète. Il a la bosse de l’idéalité la plus développée que j'aie jamais rencontrée. Eh bien! personne ne le connaît ; aussi est-il décidé à s'asphyxier à la fin de l'année, s'il n'a, pas trouvé un éditeur ; il a déjà composé la moitié de la pièce de vers qu'il laissera dans la poche de son gilet, pour que les journaux la publient.

Frédéric Garnier sourit tristement sans répondre. Il connaissait trop bien Henri pour essayer de le combattre. Depuis longtemps déjà celui-ci avait adopté, au nom de l'art, ce rôle de procureur du roi contre l'époque, c'était sa spécialité, et ses confrères le citaient, sinon comme le plus habile, du moins comme le plus artiste de tous les médecins de Paris.

Leblanc avait en outre cette vanité trop commune qui nous fait transformer tous ceux