Page:Emile Souvestre - Le Journaliste - Tome 1 - Charpentier 1839.djvu/129

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


la porte s'ouvrit; il s'élança vers sa chambre : l'étrangère n'y était plus!...

Il courut à la loge du portier.

— Est-il sorti quelqu'un pendant que j’étais dehors? demanda-t-il.

— Personne, monsieur.

Il revint éperdu, monta le grand escalier jusqu'au dernier étage, redescendit à son logement, ouvrit les armoires, dérangea les meubles, écarta les rideaux : il n'y avait personne.

— Mais, de par tous les diables! que cherches-tu? s'écria Leblanc, qui l'avait suivi dans toutes ses excursions sans y rien comprendre.

Frédéric se laissa tomber sur le divan sans répondre ; la disparition de l'inconnue mettait le dernier sceau aux mystères de cette étrange soirée.

Le lendemain du jour où Frédéric Gar-