Page:Emile Souvestre - Le Journaliste - Tome 1 - Charpentier 1839.djvu/135

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


A peine fut-il parti, que Frédéric sauta au cou de Leblanc.

— J'irai en Italie! j'irai en Italie! Comment, s'écria-t-il, je pourrai voir les fresques de Raphaël et de Michel-Ange !.... Regarde, je suis riche; j'ai là de quoi attendre, de quoi devenir peintre!...

Il agitait ses billets de banque comme des castagnettes, et dansait autour de son atelier en renversant les tabourets.

— Et dire, ajouta-t-il tout-à coup, que le bonheur, la gloire, tout, enfin, peut dépendre de quelques chiffons de papier comme ceux-ci!.... Penser qu'avec 4,500 francs on peut faire un grand homme!... Oh! mes beaux billets de banque, mes protecteurs, mes bons génies, mes dieux!... Et il les embrassait.

Honnête M. Vertman!... et moi qui ne pouvais pas souffrir les Allemands!.. la pre-