Page:Fauche - Le Mahâbhârata, tome 1.djvu/427

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


mère d’Yadou et de Tourvasou ; Çarmishthâ la Vrishaparvanide eut pour fils : Drouhyou, Anou et Poûrou. » 3762.

Yadou est la souche des Yadouides et Poûrou des Pàauravas. 3763.

La femme de Poûrou était nommée Kâauçalyâ. D’elle est né ce Djanamédjaya, qui trois fois célébra l’açva-médha et qui, ayant couronné par des sacrifices la conquête du monde entier, se retira dans l’hermitage des forêts. 3764.

Djanamédjaya eut pour femme Anantâ de Mathourâ. C’est d’elle, que naquit ce Prâtchivat, qui subjugua toute la plage orientale, prâtchî, jusqu’aux lieux, où se lève le soleil ; il dût à ces conquêtes le nom de Prâtchivat. 3765.

Il épousa Açmâkî, qu’il rendit mère de Sanyâti. 3766.

Varângî, fille de Drishadvat, fut l’épouse de Sanyâti et la mère d’Ahanyâti. 3767.

Ahanyâti épousa la fille de Kritavîrya, nommée Bhanoumati, de qui est né Sârvabhâauma. 3768.

Celui-ci, ayant célébré des sacrifices en reconnaissance de ses victoires, s’unit à la fille du roi de Kékaya. Elle se nommait Sounandà et le rendit père d’un fils, appelé Djayatséna. 3769.

La Vidarbhaine Souçravâ fut l’épouse de Djayatséna et devint par lui mère d’Avâtchlna. 3770.

Avâtchîna épousa une autre Vidarbhaine, nommée Maryâdâ, qui lui donna pour fils Ariha. 3771.

Ce dernier fut l’époux d’Angî, qu’il rendit mère de Mahâbhâauma. 3772.

Souyajnâ, fille de Prasénadjit, fut mariée à ce Mahâbhâauma, qui eut d’elle Ayoutanâyî. Celui-ci dut son nom aux sacrifices humains, dont il célébra une myriade, ayouta. 3773.