Page:Ferny - Le Secret du manifestant, 1894.djvu/16

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


— 9—

Où prend-il ce sang-froid ? Où le prend-il ?... Mystère !

Oh ! moi, je le sais, mais je dois encor me taire.

Je lis le feuilleton du Temps chaque lundi ;

Puis, Sardou, Dennery, Valabrègue m’ont dit :

« De toute comédie ou drame en plus d’un acte

Gardez jusqu’au dernier, Monsieur, l’énigme intacte !

Vous tenez en haleine ainsi les spectateurs,

Et vous les empêchez d’aller dormir ailleurs !