Page:Ferny - Le Secret du manifestant, 1894.djvu/27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Il dit : « Messieurs, ayant appris avec regret
Que vous alliez, par une astucieuse absence,
Vous soustraire aux lenteurs de la convalescence,
Je viens vous récréer par l’explication
Du fait, qui va causer-votre inhumation...





Mithridate avait un défaut : c’était de boire.
Il buvait du poison surtout, nous dit l’histoire.
(L’absinthe, ce n’est que depuis qu’on l’inventa ;
Mais le poison donnait le même résultat.)