Page:Feydeau - Tailleur pour dames.djvu/122

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Tous

Sa femme !


Bassinet

Parfaitement.


Aubin, faisant passer sa femme à l’extrême droite.

Sa femme ! et moi qui lui ai remis son portrait ! (À Bassinet.) Dites donc ! Rendez-moi la photographie.


Bassinet

Hein ! la… Ah ! c’est juste.

Il retire la photographie de sa poche et veut la regarder.


Aubin, vivement.

Oh ! ne la regardez pas !


Bassinet, écartant Aubin de sa main gauche, et tirant le portrait de la main droite.

Bah ! pourquoi pas ?…


Aubin, insistant.

Non, je vous en prie !


Bassinet, regardant le portrait.

Oh !


Aubin, entre ses dents.

Vlan ça y est !


Bassinet

Oh ! c’est drôle, elle ressemble à ma femme. (À Aubin.) Vous ne trouvez pas ?


Aubin, prenant l’air dégagé.

Hein ! ça… oh ! là, non. Elle a bien trop de…


Bassinet, à Moulineaux.

Oh ! si regardez donc. Vous ne trouvez pas que ça ressemble à ma femme ?…


Moulineaux

Ca ! ah bien ! ça n’a pas assez de…