Page:Figuier - Les Merveilles de la science, 1867 - 1891, Tome 3.djvu/579

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


fort central casematé, percé de 12 sabords, et armé de 4 canons Whitworth de 120 livres et 4 canons à âme lisse lançant des boulets de 68 livres.

Ces deux bâtiments ont vu le feu. Les coques du Brazil et du Tamandaré, à la suite d’un engagement très-vif à l’attaque de Curu-Païty, ont résisté parfaitement à l’artillerie.

La figure 408 représente le fort central cuirassé du Brazil.

La marine cuirassée est déjà très-répandue au Brésil. Ce pays possède, outre le Brazil et le Tamandaré, plusieurs navires blindés ; ce sont le Barroso, le Cabrol, le Columbo, la Marie-Barros et le Herval, le Lima-Barros, le Bahia et le Silvado. Un autre navire, le Rio-Janeiro, fut coulé par des torpilles, en 1866.

Le Barroso est un navire à casemate, construit à Rio-Janeiro. Sa longueur est de 56m,70, sa largeur de 10m,97, et son tirant d’eau de 2m,59. La hauteur de la batterie est de 1m,60. Son artillerie se compose de 2 canons Whitworth, de 120 livres, et de 2 canons de 68, à âme lisse.

La casemate et la flottaison par le travers des machines sont cuirassées avec des plaques de 0m,10 d’épaisseur. Le reste de la flottaison n’a qu’une cuirasse de 0m,05. Ces cuirasses ont résisté à des boulets de 68 tirés à 80 mètres. La machine de Penn de 120 chevaux donne une vitesse moyenne de 8n,5.

Le Cabrol et le Columbo ont été construits en Angleterre, par M. Rennie. Leur longueur est de 48m,76, leur largeur de 10m,67, leur tirant d’eau de 2m,90 et leur déplacement de 1 050 tonneaux. Il y a à bord deux casemates cuirassées, percées chacune de deux sabords de chaque bord, en sus des deux de chasse avant et des deux de retraite arrière. L’armement se compose de 4 canons Whitworth de 70 livres et de 4 canons de 68, à âme lisse.

Les machines, de la force de 240 chevaux, conduisent deux hélices, avec une vitesse moyenne de 10n,5.

La Marie-Barros et le Herval ont également été construits en Angleterre, par M. Rennie. Ils sont armés, chacun, de 4 pièces placées dans une casemate. Leurs machines sont de la force de 240 chevaux.

Le Lima-Barros a été construit par messieurs Laird frères. Sa longueur est de 60m,96, sa largeur de 11m,58, son creux de 5 mètres, et son tirant d’eau en charge de 3m,64. Ce navire porte 2 tourelles armées, chacune, de 2 canons Whitworth de 150 livres. Il y a à bord deux machines à 2 cylindres chacune, conduisant 2 hélices. Leur force réunie est de 360 chevaux.

Le Bahia est un navire à tourelle, construit par MM. Laird ; il est armé de 2 canons Whitworth de 150 livres. Sa longueur est de 54m,56, sa largeur de 10m,67, son creux de 3m,34, son tirant d’eau de 2m,44, et son tonnage de 1 008 tonneaux. La machine, de 200 chevaux, conduit 3 hélices et donne 10n,5 de vitesse.

Le Silvado a été construit à Bordeaux par la Compagnie des chantiers et ateliers de l’Océan. Il porte 2 tourelles et est armé de 4 canons Whitworth de 70 livres.

Aujourd’hui, les marines de l’Autriche, de l’Italie, de la Russie et de la Prusse, etc., entrant dans la voie nouvelle, selon l’étendue de leurs ressources financières, construisent leurs flottes de guerre suivant le système du blindage métallique. Mais nous ne voyons rien de bien saillant dans les constructions d’aucune de ces nations au point de vue technique. Nous allons, toutefois, donner une idée de l’état de la marine blindée en Prusse, en Hollande, en Danemark, en Russie, en Espagne et en Italie.

Un vaisseau non entièrement terminé et qui se construit dans les chantiers anglais pour le compte du gouvernement prussien est digne d’une mention particulière.