Page:Flaubert Édition Conard Correspondance 2.djvu/148

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


142 CORRESPONDANCE ’ r exemples de bassesse : c'est antique. Vive un gou- vernement despotique pour ravaler la dignite de - Yhommel Miséricorde, quelles canailles que tous ces bougres-la! Le soir, quand tu es rentré, que les stroplues ne v0nt pas, que tu penses a moi et que tu tlen- nuies, appuyé du bout du coude sur ta table, prends un morceau de papier et envoie·moi tout, ` · t0ut. Tai mangé ta lettre et l'ai relue plusieurs fois. _ Adieu, je t’emlJrasse et suis plus que jamais ` «Marecl1al de Richelieu, juste-au—corps bleu, — Mous uetaire gris, régence et cardinal Dubois », sacrellleul ' A toi, mon solide. 244. À SA MÈRE. -. , Le Caire, 5 janvier 1850. _ Ta bonne et longue lettre du 16, pauvre chère vieille, m’est arrivée pour mon cadeau du jour de Yan, mercredi dernier. .l’etais en train de faire une visite ollicielle à M. notre consul, quand on lui a V _ 4 I apporté un gros paquet, qu’il a clecacluete imme- · diatement. .l’ai saisi le pli que fai reconnu entre cent autres ( la main me démangeait de l'0uvrir,