Page:Flaubert Édition Conard Correspondance 2.djvu/235

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE GUSTAVE FLAUBERT. 229 de l’urine, un arsenal de tons chauds a l’usage des coloristes. Tout a l’entour ça pue à crever; près de la deux bâtons croisés d’où pend un croc. Voila » l’endroit ou l’on tue les animaux et où l'on débite - la viande. Le 'eune Du Camp a fait comme a Montfaucon, il a pensé se trouver mal. Oui, Monsieur, il n'y a pas plus d’abattoirs que ça. Les `ournaux de l’endroit devraient bien tancer un peu les écliles. Ensuite, nous avons été a la maison de — _ Ponce Pilate convertie en caserne. Cest-à-dire qu’il y a une caserne a la place où l’on dit que fut la maison de Ponce Pilate. De la on voit la place du Temple où est maintenant la belle mosquée d’©mar. Nous t’en rapporterons .un dessin. Le Saint-Sépulcre est l'agglomération de toutes les malédictions possibles. Dans un si petit espace, il Jr a une église arménienne, une grecque, une latine, une cophte. Tout cela s’injur1ant, se mau- dissant du fond de l'âme, et empiétant sur le voisin a propos de chandeliers, de tapis et de tableaux, uels tableaux! Cest le acha turc qui a les clefs du Saint-Sépulcre; uantl on veut le visiter, il faut _ aller chercher les cliefs chez lui. Je trouve ça tres fort; du reste c’est par humanité. Si le Saint-Sé- pulcre était livré aux chrétiens, ils s’_y massacre- raient infailliblement. On en a vu des exemples. «Tantum religio, etc. », comme dit le gentil Lucrèce. Comme art, il n’_y a rien que d’archi- itoyable dans toutes les églises et couvents d'ici. ga rivalise avec la Bretagne, sauf` quelques dorures, des œufs d’autruche enfilés en chapelet et des flambeaux ` ' d'argent chez les Grecs, lesquels ont au moins l’avantage d'avoir du luxe. A Bethléem, i’ai vu un