Page:Flaubert Édition Conard Correspondance 5.djvu/351

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


. DE GUSTAVE FLAUBERT. 345 phe de M. Thiers. Cela me confirme dans le dé- out de ma patrie et la haine que je porte ai ce Prudhomme. Est-il possible de parler de la re- ligion et de la philosophie avec un laisser-aller plus idiotl Je me propose, du reste, de lüzrrangér dans mon roman, quand j’en serai a la reaction qui a suivi les journées de juin. .l°aurai ( dans le second chapitre de ma troisième partie) un dîner ou on exaltera son livre sur la propriété. Je tra- vaille comme trente mille nègres, mon pauvre . vieux, ca; je voudraîis avoir fini ma seconde partie à la fin e 'anvier. our avoir terminé le tout au printemps de 69, de maniere a publier dans deux ans d’ici, je n’ai pas buit jours à perdre; tu vois la perspective. II y a des jours, comme aujour- d'hui, où je me sens moulu. Fai peine- a me tenir debout, et des suflocations intermittentes m’étoufï fent. Cest jeudi dernier que j'ai eu 46 ans; cela me fait faire des réflexions philosophiques! En regar- dant en arrière, je ne vois pas que j’aie gaspillé âia vie H et qu’aîje faq; misâricordel Il serait temps e on re ue uec ose e ro re. llîhoublieq pas} d`étudier, lbui) moi, le coquin Oriéntalo-Occicléntal; fourre dlans ta memoire quel- ques. anecdotes idoines a mes desirs; prends- moi des notes. Et ne t’abrutis pas dans les billards européens! Repasse-toi (Line séance d'almées, et va Voir les P ramides. ui sait si tu retourneras jamais en Égivptel Profite de l’occasion, crois-en un vieux plein d’expérience, et qui t°aime. Si tu _y penses, rapporte-moi : 1° un flacon d°huile de santal, et 2° une ceinture de pantalon en filet; songe que ton ami a la bedaine grosse. En fait de