Page:Flaugergues - Au bord du Tage, 1841.djvu/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


PRÉFACE. Ces faibles compositions, écrites au bord du Tage, obtinrent des encouragemens flatteurs de la part de quelques écrivains portugais.qui aiment et cultivent notre langue. Les traductions qu’ils firent de plusieurs de ces poésies, m’attirèrent aussi des témoignages de