Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/73

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-XORMAXDIE 49

vm

l'exorcisme

VAKT d'être livTées à la justice comme

Marie Bucaille, les personnes qu'on accu- sait de crimes contre la religion étaient ordinairement soumises à des exorcismes, qui avaient quelquefois pour effet de les guérir.

La tradition a conservé les détails d'un exor- cisme qui eut lieu autrefois dans l'église de Vas- teville. On n'a pas retenu le nom des person- nages.

La possédée était une jeune fille. Ordinairement les possédés refusaient d'entrer dans l'église. Celle- ci y était entrée, par exception.

Un prêtre se présente et emploie la formule connue, qui ordonne au démon de se retirer d'une âme chrétienne.

Le'démon refuse d'obéir ; il n'obéira qu'à un homme dont la vie a été irréprochable.

— Le monde ignore ta conduite, mais moi je la connais, lui dit le diable par la bouche de la

4