Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/116

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SÉRAPHIN

Écoutez, Suzanne je vous en prie… parlons plus de ça… ça est assez gênant et je sens que je dis des choses contraires. Vous me parlez de ce petit, n’est-ce pas, alors moi…


SUZANNE

Oui, alors vous pensez qu’il est gentil et vous avez, là, quelque chose…

(Elle montre la place du cœur.)

SÉRAPHIN

Mais oui, justement…


SUZANNE

C’est ce que je disais.


SÉRAPHIN

J’ai quelque chose !… j’ai quelque chose !…


SUZANNE

Il ne faut pas vous défendre de ça. Cette émotion est ce que vous avez eu de meilleur.


SÉRAPHIN

Alors vous n’êtes pas fâchée ?


SUZANNE

Non… au contraire.