Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BEULEMANS

Ah !… Mais il aurait dû quand même voir ça !


SUZANNE

Non ! C’est le jour où vous l’avez envoyé à la banque.


BEULEMANS

Oui ?… Mais quand même il ne fait pas attention…


Scène III

Les Mêmes, MOSTINCKX.


À l’entrée de Mostinckx qui se présente au comptoir,
Albert se lève pour te recevoir.

MOSTINCKX

C’est pour une commande… Si ça ne vous fait rien, j’aime mieux le faire avec Mademoiselle… Je suis habitué sur elle…

(Albert reprend son siège. Suzanne va au client, s’occupe de lui. Beulemans a entendu, il considère Albert avec un sourire de pitié, puis s’approche du jeune homme et, comme un sarcasme, lui jette à voix basse :