Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/177

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



M. DELPIERRE

Soit !


SUZANNE

Alors grondez-moi plus fort.


M. DELPIERRE

Je vous gronde ! je vous gronde !


SUZANNE

Et pas un mot à M. Albert !


M. DELPIERRE
(à part.)

Elle est charmante, cette petite… (haut). Je ne lui dirai rien, je vous le promets…


SUZANNE

Vous voyez bien qu’on ne sait rien me refuser.


M. DELPIERRE
(à part.)

Charmante !


SUZANNE

Écoutez, Monsieur Delpierre, j’ai encore quelque chose à vous demander…