Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/1992

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
1 992.

ⵥⵔⵓⵍ żerouel ⵥⵔⵓⵍ vn. prim. ; conj. 93 « beideġ » ; π (żerouĕl, żerouâl, éd ieżżerouel, our żerouel) ‖ être coriace (le suj. étant de la viande crue ou cuite) ‖ se dit de la viande crue qui est coriace, et de la viande cuite qui l’est soit parce qu’elle est dure naturellement soit parce qu’elle a été mal cuite ‖ fig. « être récalcitrant ; être très-têtu (être très-obstiné) », le suj. étant une p. ou un an. D. ce s., est syn. d’eżouĕl.

żeżżerouel ⵥⵥⵔⵓⵍ va. f. 1 ; conj. 122 « seddekkel » ; (iżżerouel, ieżîżerouel, éd iżeżżerouel, our iżżerouel) ‖ rendre coriace ‖ a t. les s. c. à c. du prim.

tâżerouâl ⵜⵥⵔⵓⵍ vn. f. 7 ; conj. 230 « târeġâh » ; (itâżerouâl, our iteżerouil) ‖ être hab. coriace ‖ a t. les s. c. à c. du prim.

żâżerouâl ⵥⵥⵔⵓⵍ va. f. 1.7 ; conj. 230 « târeġâh » ; (iżâżerouâl, our iżeżerouil) ‖ rendre hab. coriace ‖ a t. les s. c. à c. de la f. 1.

teżżerouelt ⵜⵥⵔⵓⵍ⵿ⵜ sf. nv. prim. ; (pl. teżżerouelîn ⵜⵥⵔⵓⵍⵏ) ‖ fait d’être coriace ‖ a t. les s. c. à c. du prim.

ăżeżżerouel ⵥⵥⵔⵓⵍ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. iżeżżerouîlen ⵥⵥⵔⵓⵍⵏ), daṛ żeżżerouîlen ‖ fait de rendre coriace ‖ a t. les s. c. à c. de la f. 1.

ⵣⵔⵗⴼ zerṛef ⵣⵔⵗⴼ vn. prim. ; conj. 93 « beideġ » ; π (zerṛĕf, zerṛâf, éd iezzerṛef, our zerṛef) ‖ être de 2 (ou plusieurs) couleurs (le suj. étant une p., un an., une ch.) ‖ ayant pour suj. une p., signifie qu’elle est habillée de vêtements de 2 ou plusieurs couleurs, soit d’un vêtement de 2 ou plusieurs couleurs, soit de plusieurs vêtements de couleurs différentes, ou qu’elle est de 2 couleurs dans une partie de son corps, p. ex. ses yeux ou sa peau. Ayant pour suj. un an., signifie qu’il est de 2 ou plusieurs couleurs dans son poil, ses plumes, ses écailles, ou sa peau, de qlq. manière que soient réparties ces couleurs, qu’elles forment des plaques, des taches, ou des mouchetures ; se dit de tous les an. qui sont de 2 ou plusieurs couleurs, quadrupèdes, oiseaux, poissons ; c’est le mot employé pour exprimer la robe pie des chevaux, des chameaux, etc. Ayant pour suj. une ch., signifie qu’elle est de 2 ou plusieurs couleurs ; se dit, p. ex., d’une étoffe, d’un coussin, d’un tapis, d’une natte de 2 ou plusieurs couleurs, d’une image peinte, d’un tableau, d’un mur peint en 2 ou plusieurs couleurs, d’un mur couvert d’affiches de couleurs variées ou ornée de tableaux, d’un arc-en-ciel, etc. ‖ employé en parlant des yeux des p. ou des an., zerṛef signifie que les yeux sont de 2 (ou de plusieurs) couleurs qlconques, p. ex. bleu et noir, gris et noir, vert et noir, rouge et noir, vairons, jaune et noir, etc. Des yeux des p. qui ne sont pas noirs (ou bruns foncé, ce qui est regardé com. noir), les Kel-Ăh. disent qu’ils sont de 2 couleurs et l’expriment par le v. zerṛef : tels sont les yeux bleus, gris, etc. En parlant des yeux des an., zerṛef diffère d’oueineṛ « être vairon (avoir un œil ou les 2 yeux gris clair et noir (le suj. étant un an.) ; être gris clair et noir (le suj. étant l’œil d’un an.)) » ; tout œil vairon est de 2 couleurs, mais tout œil de 2 couleurs n’est pas vairon.