Page:Franck - Le communisme jugé par l'histoire, 1871.djvu/40

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


des guerriers, celle des laboureurs et des marchands et celle des artisans, toutes asservies, dans des mesures diverses, à l'ordre des brahmanes : en un mot, c’est l'esclavage venant compléter l’institution de la communauté des biens. Cependant, il faut le dire à l'honneur de l’espèce humaine, la justice et la raison ne sont jamais complètement muettes ; la conscience a des éclairs qui illuminent nos plus profondes ténèbres. Ainsi l'on rencontre dans ce code inique de la théocratie orientale ces paroles qui ne seraient pas désavouées par les philosophes de notre temps, et qui indiquent avec beaucoup de précision la véritable origine du droit de propriété : « Les sages qui connaissent les temps anciens ont décidé que le champ cultivé est la propriété de celui qui le premier en a coupé le bois pour le défricher et la gazelle celle du chasseur qui l’a blessée mortellement[1], »

La société égyptienne nous offre à peu près les mêmes caractères que celle de l’Inde : l’absence de toute vie, de toute pensée, de toute liberté individuelle ; une nation divisée en plusieurs castes entièrement séparées et dont chacune était vouée à une profession héréditaire : une théocratie puissante qui gouverne la pensée comme la conscience, dont les lois inflexibles pèsent sur les arts, sur les sciences,

  1. Liv. IX, slance 44.