Page:Gaboriau - Les Gens de bureau, Dentu, 1877.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



IV


M. Edme Le Campion, chef du personnel au ministère de l’Équilibre, chevalier de l’ordre impérial de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre de Saint-Grégoire-le-Grand, est un homme de taille moyenne, au front chauve, à l’œil vacillant. Son âge est un mystère que nul n’a pu sonder. Il n’a pas d’âge.

Napoléon Ier connaissait, dit-on, par leurs noms tous les grognards de sa vieille garde ; il sait, lui, la biographie de tous les officiers, caporaux et soldats de son corps d’armée administratif. Il n’ignore pas plus la position intéressante de Balançard, le contrôleur de l’Équilibre de Loudéac, chargé de neuf enfants et d’une mère aveugle, que les habitudes vicieuses de Fadart,