Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/127

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


sidérable, notable, influent : suos omnes per se esse ampliores volebat Cic. Lee. 69, il voulait que grâce à lui tous les siens eussent un plus grand prestige ; homines amplissimi Cic. Amer. 102, les hommes les plus considérables; amplissimo génère natus C;es. G. 4, 12, 4, de la plus illustre naissance ¶ (orator) amplus Cic. Or. 97; Br. 202, etc., orateur au style ample (large, riche) Il 5 compar. n. pris subst’ avec gén. : amplius negotii Cic. Cat. 4, 9, une plus grande quantité d’embarras (de plus grands embarras), cf. Verr. 3, 49; Ces. G. 6, 9, 7.

ampôra, c. amphora ; orth. condamnée par Prob. 199, 17.

ampôtis, is, f. (fi|iirtimç), le reflux : Ambros. Hex. 4, 7, 30.

Amprentae, arum, m., peuple de la Colchide : Plin. 6, 12.

Ampsâcus, i, m., et Ampsâga, se, f., fleuve do Numidie : Mel.

1, 30; Plin. 5, 21. Ampsanctus (Ams-, Serv.),

i, m., lac d’Italie [très dangereux par ses émanations pestilentielles]: Virg. En. 7, 565; Cic. Div. 1, 79 ; Plin. 2, 208.

Ampsivarii, ômrn, m., nom d’une peuplade germanique : Tac. An. 2, 8, etc.

ampterminï (amter- Gloss.), peuples limitrophes de la province : P. Fest. 17.

ainptrûo (antruo, antroo, an-druo), are, tourner, danser comme les prêtres saliens : Lucil. 320; Fest. 273, 1 ; P. Fest. 9 ; Gloss.

ampulla, se, f. (dim. de ampôra, amphora), If 1 petite fiole à ventre bombé : Pl. Mère. 927 ; Cic. Fin. 4, 30 II 2 [fi£.] terme emphatique, style ampoulé : Hor. P. 97.

ampullâcëus, a, um, fait en forme de fiole : Plin. 15, 55.

ampullâgïum, a, n., fleur de grenadier : C.-Aur. Chron. 4, 3,

, arapullârïus, ii, m., fabricant de lioles : PL. Rud. 756.

ampullor, ârï (ampvlla), int., s’exprimer en un style emphatique . Hor. Ep. 1, 3, 14.

ampullùla, se, f., petit flacon : S.-Sf.v. Dial. 3, 3, 2.

ampùtâtio, ônis, f. (amputo), action d’élaguer : Cm. CM 53 \\ la partie coupée : Plin. 12, 118.

ampûtâtôr, ôris, m., celui qui coupe : Gloss.

ampûtâtôrrus, a, um, qui a la vertu do couper : Th.-Prisc. Diœl. 10.

ampùtâtrix, îcîs, f., celle qui supprime : Ambr. Job 4, 3, 2.

ampùtàtus, a, um, part, de amputo.

ampùto, an, âlum, are (am, puto), tr., couper, élaguer : Cic. CM 52; Plin. 16, 132 ¶ [flg.] retrancher : Cic. Fin. 1, 44 ; de Or.

2, 88, etc. ¶ [rhét.] pl. n. amputata

Cic. Or. 170, phrases mutilées, hachées [où les mots n’ont pas une liaison harmonieuse].

Ampycus, i, m., prêtre de Cérès : Ov. M. <ï, 110 II père du devin Mopsus : Hyg. Fab. 14; 128 ¶ -pycidês, se (ace. en), m., fils d’Ampycus [devin Mopsus] : Ov. M. 12, 456, etc.

Ampyx, ycis (ace. fica), m., un des Lapithes : Ov. M. 12, 450 ¶ guerrier pétrifié par Persée : Ov. M. 5, 184.

Amsàga, v. Ampsaga.

Amsanctus, v. Ampsanctus.

amsëdentes, m. (am-, sedeo), qui sont assis autour : Gloss.

amsëgëtês, um, m. (am, seges),

Possesseurs de champs qui sont e part et d’autre d’un chemin : P. Fest. 21, p.

amternaïni, v. ampt-.

Amtorgis, is, t., ville de Bétique : Liv. 25, 32, 9.

Amudis, is, f., ville de Mésopotamie : Amm. 18, 6, 13.

amula, se, f., bassin [vase] : Vulg. Reg. 3, 7, 40.

amûlêtum, i, n., amulette, préservatif : Plin. 28, 38.

Amûlïus, ii, m., roi d’Albe qui donna l’ordre que Rémus et Romulus fussent jetés dans le Tibre : Ov. F, 4, 53 ; Ltv. /, 3.

âmùlum, v. amylum : Cat. Agr. 86.

Amunclœ, ârum, f. Sol. 2, 32, -clânus Tac. An. 4, 59 ; v Amy-clm l 2.

àmurca, ce, f. (d^ôp-pr)), marc d’huile : Cat. Ag. 10, 4 ; Plin. 15, 33.

àmurcârïus, a, um, de marc d’huile : Cat. Ag. 10, 4.

Armirium, v. Amorion.

âmûsîa, se, f. (inovcria), ignorance de la musique : Varr. Men.179, 8.

âmûsos, i, m. (£|iou<roç), qui ne sait pas la musique : Vitr. 1, 1,

13:

âmussim, adv., régulièrement: P. Fest. 6, 9.

àmussis, is, f., règle, cordeau, équerre : Varr. d. Non. 9,17 ¶ fig. ad âmussim ou adâmussim, au cordeau, exactement : Varr. R. 2, 1, 26 il exàmussim Pl. Amp. 843, véritablement.

àmussïtâtus, a, um, tiré au cordeau parfait : Pl. Mil. 632.

àmussïum, ii, n., règle, niveau : Vitr. /, 6,6.

Amycla», ârum, f., fl 1 ville de Laconie : Mart. 9, 104 ; Ov. M. <S. 314 11 2 ville du Latium détruite par dos serpents : Plin. 8, 104; [Serv. En. 10, 564 donne aussi

une autre tradition] ; Virg. En. 10, 5611| -clseus, a, um, d’Amy-cles [Laconie] : Virg. G. 3, 345 i -clânus, a, um, d’Amycles [Latium] : Suet. frg. p. 243.

Amyclàs, se, m., nom d’h. Luc. 5, 520.

Amyclë, es, f., nom de femme: Prop. 4, 5, 32.

Amyclîdês, se, m., fils d’Amy-clas [Hyacinthe] : Ov. M. 10, 162.

àmyctïcus, a, um (diiAuxTixoç), qui cautérise : Th.-Prisc 2, 5; G. Auh. Chron. 2, 6, 93.

Amycus, i, m. ("Anuxoç), fl 1 fils de Neptune : V.-FL.4, 148 H 2 nom d’un Ceutaure : Ov. M. 12, 245 11 3 nom d’un Troyen : VlRG. En. 10, 704.

Amydôn, 5nis, f., ville de Macédoine : Juv. 3, 69.

àmygdâla, se, f. {&\pxfhéà.i\), 11 1 amande : Plin. 12, 36 II 2 amandier : Plin. 16, 103.

àmygdàlëus, a, um, et amyg-dâlinus, a, um (âni.vy&â’kivoz), d’amande ou d’amandier : PALL. Insit. 157; Pun. 15, 26.

amygdalites, se, m. (à^YSaXc-T7)ç), sorte d’euphorbe : Plin. 26, 70.

âmygdâlôîdës, (ace. en), m. (à|jn)y8aXoei8r)ç), espèce d’euphorbe : Apul. Herb. 108.

âmygdâlum, i, n. (iiiiySaXov), •\ 1 amande : Ov. A. A. 3, 183 II 2 amandier : Col. Arb. 25, 1.

àmygdâlus, i, f. (ànôySaXoç), amandier : Pall. 2, 15, 6.

âmylâtus, a, vm, part, de amylo.

àmylo, are, mêler avec de l’amidon : C.-Aur. Chr. 2, 13, 177; àmôlo Apic. 4, 153.

âmylum, j, ri. (5|u>î.ov), amidon, empois : Plin. 18, 76 II àmôlum Isid. 20, 2, 19.

Amymnsei, ârum, m., peuple de Thrace : Serv. En. 1, 317.

Amymônè, es, f. (’A(jiu|itivr)), une des Danaïdes : Prop. 3, 26, 47 II fontaine près d’Argos : Ov. M. 2, 2401| -mônïus, a, um, d’Amymoné : Hyg. Fab. 169.

Amynander, dri, m., roi d’Athamanie : Liv. 31, 28, 1.

Amynelae, -anus, v. Amycl-% 2: Plin. 8, 104; 3, 59; 14, 61.

Amynômachus, i, m., philosophe épicurien : Cic. Fin. 2, 101.

Amyntâs, se, m., (’A|rj\iTaç), roi de Macédoine, père de Philippe : Nep. Reg. 2 ; Just. 7, 4 ¶ -tïâdës, se, m., fils d’Amyntas : Ov. lb. 297 II nom d’un berger : Virg. B. 3,66.

âmyntïcus, a, um (diAwnxôç), préservatif: Th. Prisc. 2, 26.

Amyntôr, ôris, m., roi des Dolopes : Ov. M. 8, 307 \\ -tôridês, œ, m., fils d’Amyntor [Phcenix] : Ov. lb. 257.

Amyrus, «, m., fleuve de Thessalie : V.-Fl. 2, 11.

àmystis, ïdis, f. (5|auot[5), action