Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/312

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Chthônius, ï», m., nom d’un centaure : Ov. M. 12, 441 H nom d’un guerrier : Stat. Th. 2, 538.

Cnullu, indccl., ville de Numi-die : CIL 8, 6710 II -tànus, a, um, de Chullu : CIL 8, 6, 202.

Chûni, ôrum, m., les Huns : Ans. Epig. 1, 8.

chus, m. (xoûç), chus, mesure pour les liquides = un congé : Carm. de Pond. 70.

chydœus, a, um (xuBaîoç), commun, vulgaire : Plin. 13, 46.

chylisma, âtis, n. (xûWjia), suc tiré d’une plante : Scrib. 23.

chylôs, i, m. (x"Ws)> suc de plantes : Pelag. Vet. 10.

chymïâtus, a, um, qui est à l’état liquide : Plin.-Val. 2, 18.

chymus, i, m. (xvp.6ç,), chyle [suc de l’estomac] : Samm. 900.

Chyrëtâse, ârum, f. pi., v. Cyre-

tÙB.

Chytri, ôrum, m., ville de llle de Chypre : Plin. 5, 130.

Chytrôphôrïa, n. pi., îles de la mer Ionienne : Plin. 5, 117.

chytrôpûs, ôdis, m. (xurpôirouç), pot de terre à pieds : Vulg. Léo. 11, 35.

Chytrôs, i, t., ville de l’île de Chypre, Ov. M. 10, 718.

Cïa, œ, f.,Lrv. 31, 15, 8, c. Gea.

Cïâni, ôrum, m., habitants de Cios ; Lrv. 31, 31, 4.

Cibâlse, ârum, f., ville de la Pannonie : AMM. 30, 7, 2 H -lenses, ïum, m., les habitants de Cibalee : Jord. Rom. 307.

cïbâlis, e (abus), relatif à la nourriture : cibalis fistula Lact. Opif. 11, 5, œsophage.

Cibarci, ôrum, m-, peuple de la Tarraconnaise : Plin. 4, 111.

cïbària, ôrum, n. (cibus), aliments, nourriture, vivres : Cat. Agr. 56; 60 II vivres du soldat, ration : dimidiati menais cibaria Cic. Tusc. 2, 16, ration de la quinzaine, cf. Cjes. G. 1, 5, 3; duplicia cibaria VARR. L. 5, 16, double ration 11 indemnité de vivres allouée aux magistrats provinciaux : Cic. Verr. 3, 72.

cïbàrïum, U, n. (cibus), 1[ 1 nourriture : eibarium, vestiarium Sen. Ben. 3, 21, 2, la nourriture et le vêtement, cf Sc/EV. Dig. 34, 1, 15 IF 2 farine grossière : Plin. 18, 87. _

cïbârius, a, um (cibus), 1Ï 1 qui concerne la nourriture : summa res cibaria Pl. Capt. 901, la direction du ravitaillement; cibaria uva Plin. 14, 37, raisin de table H 2 commun, grossier [en pari, des aliments] : parais cibarius Cic. Tusc. 5, 97, pain grossier; vinum eibarium Varr. Men. 319, piquette II [fig.] de la basse classe : Varr. d. Non. 2,188.

cïbàtïo, ônw,_f., Soun. 27, 13, et plutôt cïbâtùs, ûs, m., nourriture [de l’homme ou des anim.] : Pl. Mil. 224; Varr. R. 1,63; sues sustentare largiore cibahl Varr. R. 2, 4, nourrir les porcs plus abondamment.

cibdëlus, a, um (xKSyjXoç), malsain : Vitr. 8, 3, 6.

CÏbïeïda, te, m. (cibus, cœdo), le tombeau (le tueur) des mets : Lucil. 718.

Cibilîtâni, ôrum, m., peuplade de Lusitanie : Plin. 4, 118.

cïbo, dvi, àtum, are (cibus), tr., nourrir : gênera qux intra ssepta villx cibantur Col. 8, 10, 6, les espèces qu’on élève dans l’enceinte de la ferme ; draconem cibare Suet. Tib. 72, 2, donner à manger à un serpent.

cïbor, àris, âri, int., se nourrir : scruputose cibari Apul. Apol. 26 «.faire attention àce qu’où mange.

cïbôrïa, se, f., nénuphar rose : Apul. Herb. 67.

cïbôrïum, U, n. (xtBiipiov), coupe ayant la forme d’une gousse de la fève d’Egypte : ci-boria expie Hor. O. 2, 7, 22, emplis jusqu’au bord les coupes.

Cïbôtôs, », f., ancien nom d’A-pamée de Phrygie : Plin. 5, 105.

Cibotus, i, m., montagne de Carie (?) : *Pun. 2, 205.

cïbulla, te, f., ciboule : Plin.-Val. 2, 3.

1 cibus, i, m., 11 1 nourriture, aliment [de l’homme, des animaux ou des plantes], mets, repas : cibus gravis Cic. 2, 24, aliment indigeste ; cibus facillimus ad concoquendum Cic. Tusc. 2, 64, aliment très facile à digérer; plu-rimi cibi esse Suet. Galb. 22, être gros mangeur, cf. Cic. Fam. 9, 26, 4 ; maximi cibi esse Varr. fi. 2, 11, être très nourrissant ; abstinere se cibo Nep. Au. 22, s’abstenir de manger ; cibus arbo-rum imber Plin. 17, 12, la pluie est la nourriture des arbres II [fig.] aliment, nourriture : omnia pro cibo furoris accipit Ov. M. 6, 480, tout sert d’aliment à sa fureur ¶ pl. cibi = espèces de nourriture : Cic. 2, 146 II 2 suc des aliments, sève : Cic. 2, 137; cibus per ramos diflundtiur Lucr.

1, 352, la sève se diffuse dans les rameaux <M 3 appât : cum kamos abdidit ante cibus Tib. 2, 6, 24, quand l’appât cache l’hameçon.

2 cïbùs, ûs, m., arch., Prisc. 6, 73, c. le précédent.

Cîbyra, ce, f., Cibyre [ville de Cilicie et de Pampnylie] : Cic. Verr. •*, 30 ; Plin. 5, 92 II -âta, œ, m. et f., de Cibyre [Cilicie] : Ciby-ratœ fratres Cic. Verr. 4, 30, frères de Cibyre ; Cibyratx pantherœ Cic. Att. 5, 21, 5, panthères de Cibyre g -âtae, ârum, m., habitants de Cibyre : Lrv. 45, 25, 13 il -àtïcus, a, um, de Cibyre : Cic. Att. 5, 21 ; Hor. Ep. 1, 6, 33.

cïcâda, se, f., cigale : Virg. B.

2, 13 II bijou que portaient les Athéniennes : Virg. Cir. 127.

Cicse insulae, f., îles près de la Tarraconnaise : Plin. 4,112.

cïcâro, ônis, m., gamin : Petr. 46,3.

clcâtrîcâtus, a, um, part. p. de cicatrico.

cïcâtrïco, dvi, àtum, are (cica-trix), tr., cicatriser : C. Aur. Chron. 4, 8,118 II [fig.] ut minera conscientix cicatricentur Sid. Ep. 6, 7, pour que se cicatrisent les plaies de la conscience.

clcâtrïcôSUS, a, um (cicatrix), couvert de cicatrices : Pl. Amph. 446: Quint. 4, 1, 61; Sen. fr. 2, 35, 5; [fig.] Quint. 10, 4, 3.

cïcâtrïcûla, as, f. (cicatrix), petite cicatrice : Cels. 2, 10, etc.

cicatrix, ïcis, (., H 1 cicatrice, marque que laisse une plaie : lucu-lentam plagam accepit, ut déclarât cicatrix Cic. Phil. 7, 17, il a reçu un fameux coup, la cicatrice en fait foi ; cicatrices adverses Cic. de Or. 2,124, cicatrices de blessures reçues de face ; vulnus vernit ad ci-catricem Sen. Ep. 2, 2, la blessure se cicatrise; cicalricem, ducere Liv. 29, 32,12; Ov. Pont. 1, 3,15 (in-ducere Cels. 3, 21 ; obducere Curt. 4, 6, 24 ; glutinare Plin. 33, 105). cicatriser (une plaie] ; cicalricem trahere Plin. 30,113, se cicatriser ; emplaslrum cicatricem ducit ulceris Scrib. Comp. 214, l’emplâtre cicatrise la plaie II [fig.Jre/Kcare obduc-tam reipubtiese cicatricem Cic. Agr. 3, 4, rouvrir la plaie cicatrisée de l’Etat 11 2 écorchure faite à un arbre : cicatrix in hoc arbore non coït Plin. 17, 235, la blessure faite à cet arbre ne se ferme pas H 3 égratignure, crevasse : cicatrices operis Plin. 34, 63, les parties mutilées d’une statue 11 4 reprise [à un soulier] : Juv. 3,151.

eiecum, i, n., membrane qui sépare les grains de la grenade : Varr. L. 7, 91; P. Fest. 42 \\ [fig.] peu de chose : ciccum non interduim PL. Rud. 580, je n’en donnerais pas un zeste.

cïcendûla, te, f., petite lampe de verre : Serv. En. 1, 727.

cïcër, ëris, n., pois chiche : Cat. Agr. 37, 1; Pl. Bac. 767; firicli ciceris emptor Hor. P. 249, acheteur de pois chiches grillés [l’homme du peuple].

M > pl- inusité.

cïcëra, as, f., gesse [légume]: Col. 2,10, 24.

clcercûla, te, f. (cicera), petite gesse : Col. 2,10,19.

1 cïcercûlum, i, n., M. Emp. 16, 27 ; c. cicercula.

2 cïcercûlum, i, n., terre rouge d’Afrique en usage dans la peinture : Plin. 35, 32.

Cïcërëius, i,m., nom d’homme : Liv: 42, 7.

Cïcëro, ônis, m., M. Tullius Cicéron, l’orateur : Quint. 10, 1, 105 U Quin-