Page:Gautier - Les musiques bizarres à l’exposition de 1900.djvu/10

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
7
MUSIQUE JAPONAISE


LE DANSEUR

Vous préférerez peut-être le Kappori, la fameuse danse populaire.


BANZA, distrait.

Oui… oui…


LE DANSEUR

L’histoire de l’origine de cette danse est très curieuse. Voulez-vous que je vous la dise ?… C’était au bord de la mer, à Yeddo ; des marchands regardaient une flottille de barques qui apportaient, de Kysio, une cargaison d’oranges. Une bourrasque s’éleva, la mer se couvrit d’écume, et les bateaux dispersés semblaient perdus. Pourtant, après beaucoup de peines et d’efforts, ils abordèrent, avec toutes les oranges. Alors, sur le rivage on fut si joyeux que tout te monde se mit à danser en criant : Kappori ! Kappori !


BANZA

Je sais cela aussi bien que toi.


LE DANSEUR

Ah ! pardon, seigneur… je danse !… je danse !…

(Il danse).
LE KAPPORI

BANZA

C’est très joli… (Il voit venir quelqu’un.) Maintenant, laisse-moi. Voici une meilleure société que la tienne.


LE DANSEUR, saluant.

Monseigneur, portez-vous bien et que mes yeux aient bientôt l’avantage de vous refléter de nouveau.

(Il s’en va).