Page:Gautier - Les musiques bizarres à l’exposition de 1900.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
6
MUSIQUE JAPONAISE

Voici la traduction de cette réduction, dans laquelle le dialogue est fréquemment remplacé par la mimique :

LA GHÈSHA ET LE SAMOURAÏ

(La Danseuse et le Chevalier.)



ACTE PREMIER

Le préau du quartier des Gheshas, au Yosiwara. — Cerisiers en fleur. — C’est le soir. —

Scène première

LE Chevalier BANZA, UN DANSEUR AMBULANT.




BANZA, assis au fond, paraît attendre. (Au danseur)

Allons, montre-moi comment tu danses. Cela fera passer le temps.


LE DANSEUR

Avec plaisir, seigneur… Si vous le permettez, je danserai la danse des Cerises.


BANZA

C’est de saison.


LE DANSEUR

N’est-ce pas ? Voilà !

(Il danse.)
LA DANSE DES CERISES.

BANZA

Pas mal…