Page:Giraudoux - Électre.djvu/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Les chenilles ne lui sortent pas de la barbe.

DEUXIÈME PETITE FILLE. – Ni les hannetons du nez.

TROISIÈME PETITE FILLE. – Pour que les fleurs sentent bon, il faut sans doute que le jardinier sente mauvais.

L’ÉTRANGER. – Soyez polies, mes enfants, et dites-nous ce que vous faites dans la vie.

PREMIÈRE PETITE FILLE. – Nous y faisons que nous ne sommes pas polies.

DEUXIÈME PETITE FILLE. – Nous mentons. Nous médisons. Nous insultons.

PREMIÈRE PETITE FILLE. – Mais notre spécialité, c’est que nous récitons.

L’ÉTRANGER. – Vous récitez quoi ?

PREMIÈRE PETITE FILLE. – Nous ne le savons pas d’avance. Nous inventons à mesure. Mais c’est très bien, très bien.

DEUXIÈME PETITE FILLE. – Le roi de Mycènes, dont nous avons injurié la belle-sœur, nous a dit que c’était très, très bien.

TROISIÈME PETITE FILLE. – Nous disons