Page:Giraudoux - Électre.djvu/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Jardinier, je suis ton cousin éloigné, et second président du tribunal. Puisque je peux, à double titre, te donner un conseil, fuis vers tes radis et tes courges, n’épouse pas Électre.

LE JARDINIER. – C’est l’ordre d’Égisthe.

L’ÉTRANGER. – Suis-je fou ? Si Agamemnon vivait, le mariage d’Électre serait la cérémonie de la Grèce, et Égisthe la donne à un jardinier, dont même la famille proteste ! Vous n’allez pas me dire qu’Électre est laide, ou bossue !

LE JARDINIER. – Électre est la plus belle fille d’Argos.

AGATHE THÉOCATHOCLÈS. – Enfin, elle n’est pas mal.

LE PRÉSIDENT. – Et pour droite elle est droite. Comme toutes les fleurs qui ne croient point au soleil.

L’ÉTRANGER. – Est-elle alors arriérée, sans esprit ?

LE PRÉSIDENT. – L’intelligence même.