Page:Giraudoux - Amphitryon 38.djvu/96

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


JUPITER. — Pour comprendre les raisons des choses, des autres mondes.

ALCMÈNE. — Les voisins ne m’ont jamais intéressée.

JUPITER. — Alors, pour être immortelle !

ALCMÈNE. — Immortelle ? À quoi bon ? À quoi cela sert-il ?

JUPITER. — Comment, à quoi ! Mais à ne pas mourir !

ALCMÈNE. — Et que ferai-je, si je ne meurs pas ?

JUPITER. — Tu vivras éternellement, chère Alcmène, changée en astre ; tu scintilleras dans la nuit jusqu’à la fin du monde.

ALCMÈNE. — Qui aura lieu ?

JUPITER. — Jamais.

ALCMÈNE. — Charmante soirée ! Et toi, que feras-tu ?

JUPITER. — Ombre sans voix, fondue