Page:Giraudoux - Simon le pathétique.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


habitants, pas une cité qui ne devînt, marquée de rouge, de bleu, de jaune, un joyau, comme sur les cartes d’albâtre qu’échangent les rois dans les expositions ; il ne détestait pas les départements limitrophes du nôtre, et quand je diminuais à dessein leur population, il rectifiait… L’oral des pointeurs des Établissements de l’Inde, redouté pour ses questions d’histoire, et, en histoire, il se garda de me dire qu’Alexandre buvait, que Jean Bart savait à peine signer son nom, qui n’était pas d’ailleurs Jean Bart. Quand un homme connu dénouait un nœud gordien en le tranchant, faisait tenir un œuf debout en le cabossant, il trouvait cela génial, il s’extasiait. Mais il me dissimulait jalousement tout ce qui eût pu excuser le connétable de Bourbon, ou Grouchy, ou Bazaine. De sorte que je partais pour le lycée avec les armures de tous mes héros fourbies à neuf et celles de mes traîtres vernies de noir.

Tels étaient les deux maîtres venus pour m’embrasser, mais, intimidés par mon père, c’est à lui qu’ils souhaitèrent heureux voyage, c’est à lui qu’ils dirent adieu. Je les vois, ô ma Jeunesse, avec de grands manteaux pourpres, avec des douillettes à crevés, des boucles d’or. Puis ils partirent, d’un pas affairé mais au hasard, l’un vers