Page:Goethe-Nerval - Faust 1828.djvu/147

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


en entrant un chœur de voix exercées ? Et certes, les chant doivent, sous ces voûtes, résonner admirablement.

FROSCH.

Seriez-vous donc un virtuose ?

MÉPHISTOPHÉLÈS.

Oh non ! le talent est bien faible, mais le désir est grand.

FROSCH.

Donnez-nous une chanson.

MÉPHISTOPHÉLÈS.

Tant que vous en voudrez.

SIEBEL.

Mais quelque chose de nouveau.

MÉPHISTOPHÉLÈS.

Nous revenons d’Espagne, c’est l’aimable pays du vin et des chansons.

(Il chante.)

Une puce gentille,
Chez un prince logeait.....