Page:Gogol HalperineKaminsky - Veillees de l Ukraine.djvu/213

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


trouvait, il s’avança menaçant vers les sorcières.

— Eh quoi ! race d’Hérode ! vous imaginez-vous que vous allez toujours vous moquer de moi ? Si vous ne me rendez pas à l’instant mon bonnet de Cosaque, que je devienne catholique si je ne vous retourne pas vos groins sens devant derrière !

À peine achevait-il ces paroles que tous les monstres montrèrent les dents, et s’esclaffèrent d’un tel rire que le cœur de mon grand-père en fut glacé.

— C’est entendu, piaula l’une des sorcières que mon grand-père jugea être la présidente, car son museau était encore plus laid que celui des autres, nous te rendrons ton bonnet… seulement quand tu auras fait avec nous trois parties de suite au dourak[1].

Que faire ! un Cosaque jouer au dourak avec des femmes ! Mon grand-père se rebiffa d’abord, mais il dut céder. On apporta des cartes aussi crasseuses que celles avec les-

  1. Jeu de cartes où le perdant reste Dourak, c’est-à-dire imbécile.