Page:Gourmont - Une nuit au Luxembourg, 1906.djvu/48

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LUI

La voici pour tes cheveux, mon amie.

ELLE

Je suis contente !

J’osai à mon tour cueillir une rose.

— Celle qui est rose et jaune, celle qui a beaucoup d’épines, dit près de moi la voix douce de l’autre jeune femme.

Elle avait bien deviné que je pensais à elle.

MOI

Celle qui fait saigner les mains, et le cœur, peut-être.