Page:Greffier - Les Regles de la composition typographique.djvu/24

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


DIVISION D’UN MOT À LA FIN D’UNE LIGNE


Les mots doivent être divisés par syllabes, comme dans l’épellation.

En conséquence de cette règle, on ne divisera jamais entre une consonne et une voyelle. Les divisions suivantes sont donc fautives :

am-oureux. — cam-arade.

L’usage permet de diviser entre deux mêmes consonnes :

mil-lionnaire. — pil-lard. — in-nocent.

Théotiste Lefevre dit que, lorsque dans un mot la lettre s est suivie d’une autre consonne, on peut diviser à volonté avant ou après l’s, selon les besoins de l’espacement :

ob-scurité ou obs-curité.