Page:Greffier - Les Regles de la composition typographique.djvu/26

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 12 —

Une syllabe de trois lettres, muette ou non, pourra être reportée au commencement d’une ligne, surtout si la justification est courte :

élégan-ces. — il mar-que. — abri-cot.

Dans les mots composés, l’apostrophe suivie d’une consonne peut se séparer ainsi :

grand’-mère. — grand’-route.

On doit éviter de terminer un alinéa en rejetant à la dernière ligne une seule syllabe (ligne à voleur).

On devra éviter le trop grand nombre de divisions successives.

Trois divisions successives sont tolérées.

Un remaniement peu important suffira généralement à éviter une trop longue suite de divisions.

Les verbes conjugués interrogativement se divisent devant le t euphonique :

Viendra- | t-il ?

On devra éviter de diviser un mot abrégé.

De la division selon l’étymologie. — Dans le français, l’étymologie ne peut régler la coupure des